Les suspensions ont révolutionné la pratique du VTT. Avec elles, on peut rouler plus vite, plus fort, plus longtemps et avec un confort optimal. Cependant il faut faire attention, car des suspensions mal réglées peuvent aussi vous pénaliser !

Faisons le point sur les réglages.

Le ressort de la suspension

Le fonctionnement d'une suspension se caractérise principalement par son effet ressort. Le ressort est d'abord défini par le poids qu'il supporte et à partir duquel il va s'enfoncer.

Les systèmes de ressorts répertoriées:

  • le couple ressort/élastomère (fourche premier prix),
  • l'air/l'huile

Le ressort permet de s'adapter au poids du pilote, au terrain et au style de pilotage. En général une molette permet de durcir le ressort des systèmes a ressort/élastomère et bain d'huile, alors que les fourches et amortisseurs de VTT à pression d'air sont ajustées avec une pompe haute pression.

Pour les fourches de VTT à élastomère/ressort, si vous souhaitez durcir ou assouplir votre fourche de manière significative, il convient de les changer pour des références plus dures ou plus souples qui sont adaptées à la fourche de votre VTT.

Les différents types de réglages

La précontrainte : C'est le réglage de base, disponible sur quasiment toutes les fourches et amortisseurs. Il permet de régler la suspension suivant votre poids.

La détente ou rebond : Réglage présent sur la majorité des suspensions, il permet de régler la vitesse de retour suite à un choc. C'est un réglage important, mais pas souvent évidant à effectuer car pour être optimal, il doit dépendre de la vitesse et du type de terrain où vous roulez.

La compression des basses et hautes vitesses : Ce réglage est disponible sur certaines fourches, haut de gamme généralement. Il permet de régler la sensibilité suivant la vitesse d'enfoncement, sur les gros et petits chocs.

Réglage du SAG

Le SAG (du verbe anglais "to sag" précontraindre) c'est la précontrainte de la fourche c'est à dire sa dureté au repos,donc son enfoncement au repos, juste avec le poids du pilote.
On le mesure en montant sur son vélo et en notant de combien de mm la fourche s'enfonce.

La méthode la plus simple :

  • Équipez vous comme lorsque vous roulez: casque, sacs, chaussures, … (qui ont un impact direct sur le poids supporté par les suspensions)
  • Mettre un collier de serrage au bas d'un des plongeurs de la fourche
  • Monter sur son vélo sans appuyer sur la fourche se mettre en position normale (il vaut mieux
  • Prendre quelques km/h d'élan et se mettre dans la bonne position car a l'arrêt, tout le poids est sur l'arrière et les valeurs seront erronées)
  • Descendre du vélo, sans appuyer sur la fourche toujours,
  • Relever la position du collier de serrage, en mm par rapport a sa position de base
  • Mesurer le débattement total de la fourche (parfois il diffère des données constructeur, par exemple les anciennes Fox 66 faisaient 167 et non 170 comme annoncé)

Diviser l'enfoncement mesuré de la fourche par le débattement total de la fourche et multiplier par 100 pour avoir un pourcentage. C'est le SAG qui nous indique qu'au repos elle s'affaissera de N% de son débattement

La valeur idéale du SAG est un enfoncement à l'arrêt et sous votre seul poids de 15/20 % du débattement pour une pratique XC et de 20/30 % pour une pratique plus engagée, enduro à DH.

Précautions de réglages :

  • un ressort trop dur, va empêcher votre suspension de fonctionner correctement, vous allez complètement perdre l'avantage des réglages de compression et détente.
  • un ressort trop mou risque d'abîmer votre matériel, car votre système de suspension ira très souvent en butée sur gros choc (même en cross country).
  • l'air de la fourche de votre VTT ne réagit pas de la même manière quand il fait 0° et 30°, votre réglage doit varier et votre pression doit être vérifiée chaque mois de l'année pour être le plus adapté possible aux conditions dans lesquelles vous roulez. (l'hiver l'air se comprime : idéalement ajoutez +5%, alors que l'été elle se dilate : enlevez -5% en pression)
  • si vous talonnez trop souvent (fourche qui arrive en butée), il est peut être nécessaire de diminuer le SAG.
  • sur les fourches à ressort, le réglage de la précontrainte ne possède pas une grande amplitude. Si vous n'arrivez pas à obtenir le SAG désiré, il faudra alors changer le ressort par un modèle plus adapté à votre poids.

La compression

Ce réglage vous permettra de régler la dureté de la compression de votre fourche suivant la vitesse d'enfoncement. Les hautes vitesses correspondent à des chocs rapides (pierres, racines, marches, ...) alors que les basses vitesses sont plus axées sur les chocs lents (pompage de la fourche, freinage, ...). Généralement, on opte pour un réglage assez ouvert des hautes vitesses afin de bien absorber ce type de choc, tout en faisant attention de ne pas trop talonner. Les basses vitesses quand à elles, seront d'avantage fermées pour éviter que la fourche ne plonge trop au freinage. Mais à vous d'essayer différents réglages sur le terrain pour trouver ceux qui vous correspondent le mieux.

  • La basse vitesse correspond aux compressions de faible amplitude, généralement liées au pédalage, au freinage et aux petites aspérités du terrain.
  • La haute vitesse correspond aux compressions de forte amplitude de la suspension, généralement liées aux chocs et impacts causés par le terrain et le pilotage.

Pour régler cette molette positionnez là en là tournant au max vers le "-", puis comptez les crans en la tournant au max jusqu'au "+" et revenez de 1/3 ou de 1/2 vers le "-". Vous garderez ainsi une compression dynamique avec la fourche et/ou amortisseur de votre VTT et pourrez affiner le réglage de la suspension à la sensation en roulant.

Une compression forte ralentie la suspension sur des gros chocs et améliore la capacité de la suspension à encaisser ces gros chocs. Une compression trop lente oblige le pilote à compenser les plus gros chocs avec son corps et le VTT sera moins stable à haute vitesse.

Le blocage de la compression

Le blocage de compression de la suspension, très appréciés dans les montés et portions roulantes, fonctionne en ralentissant ou en empêchant la circulation de l'huile dans la chambre. Par sécurité, le blocage de la fourche se défait sur les gros chocs pour ne pas endommager la suspension.

Si le blocage de la fourche de votre VTT ou de l'amortisseur ne fonctionne plus, deux solutions:

  • La fourche ou amortisseur se bloque avec une molette au guidon, le câble est peu être à retendre
  • La fourche ou amortisseur manque d'huile, vérifiez qu'il n'a pas de fuite et rajoutez quelques cuillères à café d'huile.

La détente

A l'inverse de la compression, la détente correspond à la souplesse de la suspension lors de son retour en position. Toucher le réglage de la compression induit de toucher le réglage de la détente.
Le réglage de la détente, est plus compliqué à trouver car il dépend surtout de votre ressenti. Il se règle via une molette, qui se trouve souvent en bas des fourreaux. Le principe est que plus la détente va être rapide, plus la fourche va revenir rapidement lors d'un choc. Une détente trop rapide va vous donner une impression d'être propulsé du guidon lors de chocs, et d'un vélo difficilement contrôlable, tandis qu'avec une détente trop lente, votre fourche n'aura pas le temps de remonter et les chocs se feront sentir dans vos bras. Globalement, plus on va vite, plus la détente doit être rapide. C'est pourquoi il est difficile d'avoir LE bon réglage. Pour trouver un bon compromis, il ne faut pas hésiter à effectuer de nombreux essais. Le mieux est de commencer par la détente la plus rapide, et de diminuer progressivement jusqu'à trouver le bon équilibre.

Un mauvais réglage de la détente peut avoir de lourdes conséquences pour le pilote et/ou sa monture. Une détente trop dure entraîne des pertes d'adhérence. Une détente trop molle augmente le risque de talonnage, donc d'abîmer la fourche sur des chocs répétitifs durant lesquelles une fourche n'aurait pas le temps de revenir à sa position initiale.

Le fonctionnement: Dans la phase de détente la suspension retourne à son état normal avec un transfert de l'huile depuis la chambre de compression vers sa position initiale en passant par un conduit réglable qui augmente ou diminue la rapidité du transfert d'huile.

Réglage de la détente méthode 1 :

  • L'amortisseur: laissez tombez votre vélo, celui-ci ne doit pas rebondir
  • La fourche: Prenez un trottoir assez haut (environ de la haute de votre débattement) et descendez le sur l'avant, si vous vous sentez projeté par-dessus votre guidon une fois la roue posée, alors diminuez la vitesse de votre rebond.

Réglage de la détente méthode 2 (recommandée):

Pour la fourche et l'amortisseur de votre VTT : Positionnez la molette en la tournant au max vers le "-", puis comptez les crans en la tournant au max jusqu'au "+" et revenez de 1/3 vers le "-" (ex: du "-" au "+", 12 crans pour arriver au max "+", revenir de 4 crans vers le "-". Vous garderez ainsi une détente dynamique avec votre fourche et/ou amortisseur et pourrez affiner le réglage de la suspension à la sensation en roulant.

Et la télémétrie ?

Le ShockWiz (Quark / SRAM) est un boitier électronique que l’on relie à une suspension à ressort pneumatique pour analyser le fonctionnement de celle-ci. Associé à une application de smartphone, on obtient des préconisations de réglages en fonction de son style de pilotage.

Le ShockWiz n’est pas compatible qu'avec certaines suspensions : Il faut absolument que le ressort soit à “air”. Mais aussi, que celui-ci ne dispose pas de chambre négative réglable. Il est compatible avec toutes les marques répondant à ce critère.

Le logiciel analyse les variations de la pression d’air au niveau du ressort (100 acquisitions par seconde).

Son algorithme en déduit le comportement général de votre fourche / amortisseur. Puis, il retranscrit ses données via l’application smartphone, et vous aide à régler vos suspensions: pression d’air, réglage du rebond, des compressions hautes et basses vitesses, nombre de tokens, bottom out.

Vous pouvez également le louer chez Probikesupport.

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

A lire aussi sur UtagawaVTT

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant