Bien choisir sa veste de VTT

Matériel Vestes 22 minutes
Dernière mise à jour le

Vous avez déjà vécu ce moment, à un repas guindé, où vous aviez une chaise 🪑 légèrement bancale ?

Un petit peu, hein.

Pas assez pour oser demander une autre chaise (mais vu le monde autour de la table et vu la disparité des chaises, vous vous doutez qu’il n’y en a plus en stock), mais juste assez pour vous déranger pendant tout le repas et vous gâcher la soirée parce que vous ne pensez plus qu’à ça.

Ça tangue, ça fait du bruit, vous claudiquez sur vos quatre pieds. Vous cherchez tous les subterfuges possibles pour caler le pied qui vous gêne sans vous faire remarquer.

En vain…

Finalement, vous optez pour une solution radicale : ne plus bouger.

Eh bien rouler à VTT avec une veste non adaptée, c’est la même chose.

Vous roulez, vous commencez à transpirer. Votre veste n’évacue pas la transpiration, vous "mijotez" 🥵 avec la sensation d’avoir des petites gouttes de sueur qui perlent et descendent tranquillement le long de votre peau. Déjà, ça, c’est vraiment désagréable. Puis vient la descente, et là vous devenez frigorifié. Ajoutez à cela une brise bien piquante qui passe à travers la veste, et voilà de quoi vous faire passer l’envie de sortir votre VTT en dehors d’une chaude journée d’été.

Vous le savez, hein pourtant, qu’il faut respecter le principe des 3 couches, même à vélo :

  1. une première couche respirante (un t-shirt "technique" ou maillot),
  2. une deuxième couche isolante pour vous protéger du froid,
  3. une troisième couche externe pour vous protéger des intempéries comme le vent et/ou la pluie.

On évite le coton pour la première couche, car il n’est pas respirant, il se gorge de l’eau de votre transpiration.

Mais encore faut-il avoir une 2e et 3e couche adaptée à vous et à votre pratique !

Cet article va vous aider à faire votre choix, et à opter pour LA veste VTT faite pour vous, celle que vous ne serez pas prêt d’oublier au fond de votre armoire !

Les critères pour choisir votre veste VTT

Veste VTT hiver Endura MT500

Plus le choix est vaste, plus la décision est difficile à prendre. Pour vous aider, voici les questions à vous poser pour savoir quoi chercher :

  • Avez-vous besoin d’une veste imperméable ? Si oui, avez-vous besoin qu’elle vous protège de petits crachins bretons ou de pluies plus importantes ?
  • Avez-vous besoin d’un effet coupe-vent ?
  • Avez-vous besoin d’une veste thermique pour rouler par temps froid ? Sachez que peu de vestes rassemblent tous ces critères. Par exemple, la plupart des vestes isolantes ne sont pas imperméables. Il va donc falloir raisonner en termes de priorité.

Maintenant, regardons comment comprendre les étiquettes.

J’ai besoin d’une veste VTT imperméable et respirante

Imperméable ou déperlante ? Haha !

Petit point de sémantique :

  • Une veste vélo déperlante laisse l’eau glisser en gouttelettes.
  • Une veste vélo imperméable, à l’inverse, absorbe une certaine quantité d’eau, mais ne la laisse pas atteindre l’intérieur du vêtement. Une veste imperméable est fabriquée avec une matière microporeuse. Ses pores sont 20 000 fois plus petits qu’une goutte d’eau, ce qui permet de rester au sec, tout en laissant le corps respirer. 👉 C’est plutôt ce type de propriété dont on a besoin au cours d’une activité sportive comme le VTT.

Pour évaluer l’imperméabilité d’une veste, on applique de l’eau dessus, à pression constante. On vous en parle, parce que certaines marques, pour vous convaincre d’acheter leur veste, utilisent ce type de chiffres comme gage de crédibilité.

L’unité pour l’imperméabilité est le Schmerber. 1 Schmerber = 1 colonne d'eau de 1mm. Un vêtement qui a une valeur de 5 000 Schmerber résistera à 5 000mm soit 5 mètres d'eau. On considère qu'à 20 000 Schmerber, un produit est parfaitement imperméable.

Dans les faits, une pluie dépasse rarement l'équivalent de 2 000 Schmerber, mais à certains endroits (bretelles du sac d’hydratation), la pression exercée peut être de 8000 Schmerber.

En pratique sur le terrain, la résistance réelle à l'eau dépend de trois facteurs :

  • la pression de l'eau,
  • la pression exercée par le sac d’hydratation,
  • le temps d'exposition à l'intempérie.

Il faut donc que le textile affiche au moins 10 000 Schmerber pour être considéré comme vraiment imperméable.

Voici comment interpréter les données des fabricants concernant l’imperméabilité :

  • Une veste résistant à 2 000mm d’eau vous protégera de petites averses fines et passagères.
  • Une veste résistant à 10 000mm d’eau vous protégera dans presque toutes les situations.
  • Une veste résistant à 15 000mm d’eau vous protégera dans la quasi-totalité des situations. Là, on entre dans les vestes haut de gamme .

Pour qu'un vêtement respire, la vapeur d'eau dégagée par le corps ne doit pas se condenser à l'intérieur, mais s'évacuer à travers le tissu vers l'extérieur. Or les membranes microporeuses, de type Gore-Tex, nécessitent de suer pour que le processus d'évacuation de la vapeur d'eau se mette en marche. Le corps doit donc produire suffisamment d'énergie pour y parvenir.

Dans les faits, après un très gros effort, et surtout si l'on porte un sac à dos, l'eau de la transpiration ne s'évacue pas totalement, laissant le sous-vêtement très humide, voire trempé 💧. C'est le côté négatif de l'excellente protection qu'a su créer Gore.

La barrière est tellement efficace que l'air ne passe pas.

Les concurrents du Gore-Tex se sont concentrés sur ce point.

La structure des nouvelles membranes, composées de pores plus petits, diffuse la vapeur d'eau à travers le tissu, mais laisse aussi passer l'air. Le courant d'air qui se crée à l'intérieur du vêtement accélère la dissipation de l'humidité. C'est le principe par exemple du laminé NeoShell de Polartec, de l'OutDry de Columbia ou encore de Sympatex.

Ne lésinez pas sur le choix du textile extérieur de la veste, n’oubliez pas que vous allez faire du VTT, que dans les bois, ça frotte, ça pique, que l’on tombe parfois. Il faut une membrane qui ne soit pas fragile, qui ne bouge pas, ne s'effiloche pas à la moindre égratignure, qui ne se déchire pas à la moindre chute.

J’ai besoin d’une veste vélo coupe-vent 🌬️

veste vélo coupe-vent

Sans aller jusqu’à la bourrasque, il suffit parfois d’une petite brise pour rendre la sortie désagréable. Si vous roulez par température modérée (une dizaine de degrés), une veste uniquement coupe-vent peut vous convenir.

Mais le vent est souvent accompagné de son amie la pluie. Parfois elle se montre, parfois elle est timide, mais toujours menaçante. Alors, combinez coupe-vent et effet déperlant a minima, imperméable au mieux.

Dans tous les cas, prenez garde à 2 éléments :

  • Optez pour une veste vélo ajustée, afin de limiter la prise au vent qui renforcerait les sensations désagréables d’effet drapeau.
  • Optez aussi pour une veste VTT respirante, afin d’éviter l’effet "étuve"🥵, qui vous fera transpirer encore plus.

Pour la respirabilité, il existe deux unités de mesure : le MVTR et le RET.

  • Le MVTR (Moisture Vapour Transmission Rate), ou taux de transfert de vapeur d'eau, correspond à la quantité d'eau (mesurée en grammes) qui s'évapore d'1m² de tissu en 24 heures. Plus ce taux est élevé, plus un textile est respirant. À partir de 10 000, cela commence à bien respirer, à 30 000 votre veste sera extrêmement respirante. Cette unité est utilisée par de nombreuses marques européennes : Millet, Mammut, Ternua, Eider…
  • Le RET (Resistance Evaporative Transfert), est plutôt utilisé par les marques américaines dont Gore-Tex et mesure la résistance qu'oppose le textile à l'évacuation de l'humidité. Plus cet indice est faible, plus le vêtement est respirant. À partir de 12, vous bénéficiez d'une bonne respirabilité, en dessous de 6 votre veste est ultra-respirante tandis qu'à 3 ou moins, vous êtes face à ce qui se fait de mieux en termes de respirabilité.

Il n'y a pas de table exacte de conversion entre ces 2 mesures (puisqu'elles mesurent deux phénomènes différents), mais voici un ordre d'idée pour faire la conversion :

MVTR RET
Pas respirant > 20
Respirant < 3 000g/m²/24h < 20
Respirant 5 000g/m²/24h 10
Très respirant 10 000g/m²/24h 9
Extrêmement respirant de 15 000 à 40000g/m²/24h < 6
Extrêmement respirant 20 000g/m²/24h 5
Extrêmement respirant 30 000g/m²/24h < 4

Remarque: MVTR et RET ne doivent être considérés que comme des indications lors de la sélection d'une veste. En termes de pression atmosphérique, de température et d'humidité, les conditions réelles de la vie quotidienne à l'extérieur n'ont généralement pas grand-chose à voir avec celles des laboratoires d'essais. Il y a aussi du vent et du mouvement. Les écarts de la théorie à la pratique sont donc plus la règle que l'exception.

J’ai besoin d’une veste vélo chaude 🔥

veste vélo chaude

Là aussi, veillez à prendre une veste respirante qui laisse l’air circuler vers l’extérieur, pour ne pas surchauffer à l’intérieur !

Parlons chiffres quelques instants : une veste est considérée comme très respirante lorsqu’elle laisse passer 30000 grammes d’eau par m² en 24h. Ces tests sont réalisés en laboratoire, et les chiffres sont souvent mis en avant sur les étiquettes des membranes. Mais d’un vêtement à l’autre et la façon qu’a le fabricant d’utiliser le textile, cela peut varier grandement. Maintenant, vous savez !

Attention, comme nous vous le disions, la plupart des vestes VTT thermiques ne sont pas imperméables. Il va falloir faire un choix ou prévoir une veste imperméable dans votre sac en cas de pluie au cours de votre sortie. Sachez toutefois qu’il existe des vestes vélo thermique et imperméables (cherchez bien !) mais le taux d’imperméabilité reste assez faible (on est plus du côté de la déperlance).

Si la combinaison de ces 2 critères est indispensable pour vous, n’en faites pas l’économie.

Les détails auxquels on ne pense pas

veste hiver pour vélo

Voilà pour les critères généraux, mais il en existe d’autres à prendre en compte, selon votre pratique, vos usages, vos préférences :

  • Avez-vous besoin que les manches soient amovibles ou d’ouvertures supplémentaires (sous les bras par exemple) ?
  • Vérifiez bien que le dos soit plus long, pour éviter d’avoir le bas du dos dénudé. Idem pour les manches, que votre peau ne soit pas mise à nu au niveau des poignets.
  • La veste VTT doit-elle prendre le moins de place possible pour rentrer dans votre sac car vous ne souhaitez la mettre qu’à la descente en coupe-vent ?
  • Avez-vous besoin de bandes réfléchissantes pour être visible en nocturne 🌙 ? Là, on ne peut que vous conseiller de répondre "oui", même si vous n’avez pas l’habitude de rouler de nuit. En hiver, la luminosité est faible, les jours raccourcissent, on ne vous reprochera jamais d’être trop visible !
  • La couleur ! Restez sobre, vu le prix et l’utilisation saisonnière, vous garderez votre veste plusieurs années : choisissez un coloris qui va avec tout.

Softshell ou Hardshell ?

  • La softshell apporte chaleur, bonne isolation thermique, effet coupe-vent, grande respirabilité et liberté de mouvement grâce aux propriétés élastiques des tissus utilisés pour sa conception. Elle est déperlante, mais pas imperméable. Vous la porterez en couche intermédiaire, ou en couche extérieure de protection si le temps est clément, mais frais.
  • La hardshell n’est pas conçue pour vous apporter de la chaleur, mais pour vous apporter imperméabilité et respirabilité. Son rôle est de vous donner une protection renforcée contre la pluie, la neige, la grêle et le vent. Vous la porterez en 3e couche. La hardshell est plus légère que la softshell et pourra facilement être compressée dans votre sac à dos.

L’entretien

Contrairement à une idée reçue, les textiles de type membranes ont besoin d’un lavage 🧽 régulier pour garder leurs propriétés (la poussière ou les sels issus de la transpiration bouchent les microtrous de la membrane qui fonctionne alors moins bien).

Pour éviter d’endommager les qualités techniques de votre veste, évitez la lessive en poudre, le chlore, l’assouplissant, les détachants et surtout le nettoyage à sec. On privilégie la lessive liquide en petite quantité.

Il est possible de laver sa veste de vélo avec une lessive classique, mais les produits spécifiquement conçus pour les nettoyer sont à privilégier.

Avant de nettoyer votre veste, remontez la fermeture frontale, fermez bien les poches et aérations sous les bras ; attachez rabats et lanières.

Lavez à 40°C, rincez bien et faites sécher à température modérée.

Gardez les étiquettes indiquant le type de tissu et rendez-vous sur le site du fabricant pour les conseils d’entretien spécifiques.

Pour améliorer l’imperméabilité, vous pouvez lui appliquer un traitement par trempage ou à l’aide d’un pulvérisateur spécifique ou vous pouvez réactiver les propriétés de déperlance en suivant les conseils du fabricant.

Notre sélection de vestes VTT

Veste hiver VTT Leatt

Voici une sélection des meilleures vestes VTT actuelles.

⚠️ Comme souvent, dès qu’il s’agit de cibler les pratiquantes, le choix devient plus restreint, la faute au marché qui est bien plus petit que pour les hommes. Mesdames, si vous ne trouvez pas dans les gammes spécifiques femmes, rabattez-vous chez les produits "hommes" qui sont souvent considérés comme unisexes. La frontière est mince et parfois tient à de simples déclinaisons de coloris plus “girly”. On préfèrera évidemment les marques qui adaptent leurs produits spécifiquement à la morphologie féminine.

Les modèles spécifiques pour femmes sont signalés avec l'icône 👩.

Produit Parfait pour
Lagoped Tetras 🐓

🌡️ Thermique : Non

💦 Imperméabilité : 20000mm

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : 14000g/m²

Les ➕ : Cocorico, on est sur une marque française (Annecy) qui promeut le local et le recyclage. Membrane en Sympatex; le tissu fabriqué en Ardèche et la veste assemblée en Pologne. Produits faits à partir de matière recyclée sans perturbateurs endocriniens. La veste est versatile pour toute pratique outdoor et non spécifiquement dédiée au VTT mais adaptable au vélo. Zip ventral à ouverture par le haut et par le bas. Grande capuche. Protection au menton et sur les joues.

⚖️ Poids : 480g

Faire du VTT et de l'outdoor en général
Dirtlej Straight Fucking Down 🚠

🌡️ Thermique : Non

💦 Imperméabilité : 15000mm

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : 10000g/m²

Les ➕ : Combinaison coupe large pour facilement utiliser les protections en dessous. Manches et jambes dézippables. Matière très robuste. pensée pour un produit orienté sur les pratiques engagées.

⚖️ Poids : N/C

Descente et gravity en général
Gore C5 Trail 🌬️

🌡️ Thermique : Non

💦 Imperméabilité : 28000mm

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : RET 4

Les ➕ : Très légère et compactable pour tenir dans un sac sans trop prendre de place. Renforts pour un sac à dos. Dos long pour bien se protéger, membrane en Gore Windstopper qu'on ne présente plus... le choix de l'expérience ! La coupe est classique et moderne avec 2 poches latérales et une grande poche ventrale. Le produit est simple très bien fini; rien ne dépasse, tout est au millimètre, les coutures sont thermosoudées, 2 types de textiles sont utilisés en fonction des points de frictions pour assurer une durabilité et un poids plume. Les manches sont conçues pour protéger de la pluie, avec un scratch haut de gamme. C'est la veste vélo que l'on peut utiliser pour toutes les pratiques, que l'on peut rouler dans son sac, mettre et enlever facilement. L'équivalent résolument modernisé du bon vieux K-Way mais en membrane Gore-Tex : Efficacité maximale en cas de pluie ou de vent.

⚖️ Poids : 380g

Toutes pratiques avec de la pluie et du vent
Endura MT500 II 😍

🌡️ Thermique : Non

💦 Imperméabilité : 20000mm

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : 40000g/m²

Les ➕ : La coupe est très bien ajustée et reste toutefois ample pour autoriser tous les mouvements nécessaires en position VTTiste. Par rapport à l'impression de solidité et des nombreuses finitions ingénieuses de la veste, celle-ci reste légère. Première chose différenciante, une très grande capuche de protection, où tous les casques, même les plus gros peuvent venir se ranger. On sent que la veste est conçue avec une doctrine forte : protéger contre la pluie. Les larges ventilations présentes sous les bras sont compatibles avec le port d’un sac à dos. On voit qu'il s'agit d'un produit qui a maturé avec les années et qu'il n'y a pas d'erreur de jeunesse, exemples : toutes les Fermetures Éclair sont munies de petits élastiques pour être facilement manipulables avec des gants intégraux, les zips sont thermosoudés et étanches, une poche à forfait est présente sur le bras gauche, les scratchs sont haut de gamme. Les épaules sont renforcées en Cordura pour éviter l’usure due au sac d’hydratation et bien maintenir ce dernier lorsque cela secoue. Les poches avant ainsi que les aérations sous les bras s’ouvrent dans les 2 sens. Il est possible de rouler la capuche pour qu’elle prenne moins de place et éviter l'effet parachute lorsque l'on roule vite. En bref : une finition très haut de gamme et au top. C'est un produit fabriqué sans PFC très robuste, idéal pour le All Mountain et l’Enduro et que l'on sortira dans des conditions météo vraiment difficiles et qui ne vous donnera plus d'excuse pour reculer devant une pluie garantie.

⚖️ Poids : 537g

Enduro + Toutes pratiques
Vaude Moab Hybrid UL 🕊️

🌡️ Thermique : Oui

💦 Imperméabilité : Non

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : Très importante (sans membrane)

Les ➕ : Ultra compacte et légère (comme une canette de soda), la veste peut se replier dans sa poche de poitrine pour rangement. Elle est à toujours garder en fond de sac pour ne jamais avoir froid une fois en haut et l'effort terminé. Isolation en matière recyclée, déperlance sans PFC, fabriqué dans une usine Fair Wear Foundation qui est certifiée Grüner Knopf et Green Shape. Un produit pratique, étonnant d'efficacité, designé avec le pragmatisme des confectionneurs Allemands, qui ne se fait pas sentir tout en permettant de se sentir très bien avec. Idéal pour rouler lorsqu'il fait frais ou en couche intermédiaire lorsqu'il fait froid.

⚖️ Poids : 170g

Toutes pratiques VTT, plutôt pour d'isoler du vent et rester au chaud.
ARC’TERYX Zeta LT🏔️

🌡️ Thermique : Non

💦 Imperméabilité : 28000mm

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : RET 4

Les ➕ : Ce n'est pas un produit dédié à la pratique du VTT, c'est un produit pensé pour l'outdoor en général (mais plutôt montagne), une 3ème couche hardshell, légère imperméable et respirante avec une coupe ajustée. Fabriquée en tissu N40p-X GORE-TEX à 3 couches, elle est très imperméable tout en restant respirante et solide. C'est bon compromis entre durabilité, respirabilité, imperméabilité et souplesse. Les manches et le bas du dos sont longs pour éviter de se découvrir en position cycliste. L’intérêt réside dans la polyvalence de cette veste hardshell, qui peut aussi être utilisée en randonnée pédestre, alpinisme... Quand on pratique plusieurs activités, on n'a pas forcément l'opportunité d'avoir une veste pour chaque pratique, pour chaque météo. La veste Arc'teryx est un excellent compromis. Elle permet d'affronter des conditions sévères en étant protégé parfaitement. Les finitions sont à la hauteur de la réputation de la marque : simple, efficace et bien pensé. On peut même l'utiliser en streetwear et surtout en itinérance, bikepacking ou encore vélotaf pour ne plus la quitter.

⚖️ Poids : 335g

Pratique généraliste outdoor et tous les jours !
Verjari Firefly 🔦

🌡️ Thermique : Non

💦 Imperméabilité : 5000 mm

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : 3000g/m²

Les ➕ : C'est d'abord une veste outdoor coupe-vent respirante et imperméable, mais surtout innovante puisqu'elle est phosphorescente 💡. Contrairement aux effets simplement "réfléchissants" qu'elle possède aussi, la phosphorescence de la veste continue de briller APRÈS avoir été éclairée (par n'importe quelle source de lumière). Cela peut durer jusqu'à une heure. Idéal pour les sorties crépusculaires ou de nuit. La veste firefly est très légère et compactable, elle tient dans un sac d'hydratation sans problème.

⚖️ Poids : 185g

Rouler la nuit et se protéger du vent
Leatt DBX 5.0 💦

🌡️ Thermique : Oui

💦 Imperméabilité : 30000mm

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : 23000g/m²

Les ➕ : Conçue pour les temps de pluie, entièrement étanche, la veste Leatt DBX 5.0 est fabriquée avec une matière très résistante qui donne tout de suite confiance pour un usage engagé. La coupe est bien ajustée et reprend les codes du style motard. Elle dispose de TRÈS grandes poches où l'on peut entreposer téléphone, clés, etc. Des zips de ventilation sont positionnés sur l'arrière, c'est original et efficace puisque cela ne gêne pas l'aération même avec un sac d'hydratation. Des scratchs aux manches très bien finis permettent un ajustement parfait. Une fois enfilée, la veste ne remonte pas, et ce, quelle que soit la position : il n'y a pas de peau mise à nu. Plusieurs renforts en caoutchouc positionnés au niveau des épaules et des bras démontrent le caractère robuste du produit. Il s'assurent que malgré le frottement potentiel d'un sac à dos, la veste ne s'usera pas. De même, en cas de chute, ces parties seront protégées ce qui contribue à la durabilité du produit. Innovant, la capuche dispose d’aimants pour maintenir celle-ci sur le casque ou rabattue ce qui évite l'effet parachute lorsqu'elle n'est pas utilisée. On note également la petite touche orientée pratiquants Gravity : une poche pour y glisser le forfait au niveau de l'avant-bras gauche, très pratique pour prendre des remontées mécaniques en bikepark. Un produit bien conçu, haut de gamme, innovant, bien ajusté, qui vise une pratique résolument engagée en se focalisant sur la durabilité. Leatt n'a fait aucune impasse sur la qualité et la veste donne une impression de très grande solidité (ce qui n'est pas démenti lorsque l'on met la veste sur la balance) avec un design très stylé.

⚖️ Poids : 630g

DH/Enduro par tout temps
👩 Endura Singletrack 💧

🌡️ Thermique : Oui

💦 Imperméabilité : 10000mm

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : 20000g/m²

Les ➕ : On sera toujours tenté de comparer à la veste VTT haut de gamme MT500 d'Endura... mais il ne faut pas, ce n'est pas le même cas d'usage. La veste singletrack est un produit Softshell moins exclusif, plus orienté sur de la pratique de tous les jours, plus large d'utilisation. On retrouve dans le design et les finitions la maturité d'une marque qui fabrique pour un marché où les conditions météorologiques locales sont un excellent test qualité (l'Écosse). Fabriquée en membrane maison Exoshell 20 à 3 couches, elle est un très bon compromis thermique, coupe vent, imperméable, légèreté. La coupe est résolument moderne. Elle comptabilise 3 poches externes (dont une pectorale avec zip étanche) et 2 poches internes. Des ventilations sous les bras avec des zips bien positionnés ont été installées. Le produit est à la hauteur de la réputation d'Endura : c'est de l'excellente facture. Une grande capuche de protection, roulable sur elle-même avec un système ingénieux complète les fonctionalités de cette veste Endura Singletrack femme.

⚖️ Poids : 394g

Toutes pratiques
👩 Ion Scrub AMP femme

🌡️ Thermique : Non

💦 Imperméabilité : 20000mm

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : 20000g/m²

Les ➕ : Grande liberté de mouvement, très légère, dos long. Textile en laminé 3 couches - veste de type hardshell. Capuche compatible avec un casque.

⚖️ Poids : N/C

Descente - Toutes pratiques
👩 GORE C3 Windstopper Phantom Zip-Off femme 👻

🌡️ Thermique : Oui

💦 Imperméabilité : Non (déperlant)

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : RET 4

Les ➕ : C'est une veste softshell modulable, qui tient bien chaud, et qui dispose d'une grande respirabilité en restant coupe-vent grâce à la membrane en Gore Tex Windstopper. Le textile extensible et doux est très confortable au niveau de la peau. On est sur une veste, qui, dans le concept des 3 couches, remplace parfaitement la couche 2 et 3 s'il n'y a pas de pluie. Elle est à la fois thermique, coupe-vent respirant et peut protéger de la pluie en cas de petites ondées. Le gros avantage est sa modularité avec la possibilité d'enlever ou remettre les manches grâce à un système ingénieux de zips et de manchons. On peut également les semi ouvrir afin de créer une ventilation à l'intérieur de la veste sans la quitter. La veste dispose de poches à l'intérieur (filet) et à l'extérieur (zippées ou 3 poches à l'arrière ce qui permet d'éviter de prendre un sac d'hydratation). Un produit complet, à avoir dans sa garde robe VTT si l'on ne souhaite rouler par temps incertain.

⚖️ Poids : 550g

Cross-country par temps frais, mais sans pluie intense
👩 Vaude Moab Hybrid UL femme 🌪

🌡️ Thermique : Oui

💦 Imperméabilité : Non

🌬️ Coupe-vent : Oui

Respirabilité : Oui (sans membrane)

Les ➕ : Idem que le modèle homme ! Un produit ultra léger adapté à la morphologie féminine et super compactable que l'on peut utiliser en couche thermique ou externe en coupe-vent. La veste est si légère et compactable qu'il n'y a aucune raison de ne pas la laisser tout le temps dans le sac d'hydratation lors de la basse saison.

⚖️ Poids : 160g

Toutes pratiques sans pluie

Petit guide d'habillement en fonction de la météo et de la température

Veste vélo femme imperméable Vaude Moab

Testés et approuvés, voici quelques exemples à moduler en fonction de votre sensibilité personnelle.

⛅️ Conditions météo 🌡️ Température 1️ Sous-couche 2️ Couche thermique 3️ Couche extérieure
❄️ 0°C Sous-vêtement technique thermique manches longues (Natural Peak) Vaude Moab Hybrid UL Endura MT500 II ou Leatt DBX 5.0
☔️ 5°C Sous-vêtement technique manches longues (Brubeck) Maillot VTT manches longues ARC’TERYX Zeta LT ou Lagoped Tetra
☔️ 10°C Maillot VTT Gore C5
☀️ 0°C Maillot manches longues thermique (Brubeck) Vaude Moab Hybrid UL Endura MT500 II ou Leatt DBX 5.0
☀️ 5°C Maillot manches longues thermique (Natural Peak) Maillot VTT Gore C3
☀️ 10°C Maillot VTT Vaude Moab Hybrid UL

Si vous avez trop chaud pendant l'effort, c'est la couche isolante qu'il faudra enlever en premier !

📸 Markus Greber, POC, Carl Zoch Photography, angel_on_bike

Marion
Marion est rédactrice web, elle ne sort jamais sans un petit carnet et un stylo dont elle perd toujours le capuchon

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant