Par : Scolette

2010 a été une année clé pour la démocratisation des caméras embarquées.

En effet, l’arrivée de la Gopro première du nom, a permis à tout un chacun de filmer et de partager sur le web ou plus discrètement avec ses proches ses exploits sportifs, mais pas que.

5 ans après, les drones et autres gyro stabilisateurs arrivent en force et permettent d’ajouter à vos vidéos une stabilité incroyable ainsi que des prises de vues encore impensables il y a peu. Aujourd’hui, ces matériels et notamment les caméras embarquées arrivent à maturité et, associés à certains accessoires astucieux, permettent de réaliser de jolies vidéos. La limite n’est désormais plus dans le matériel mais dans l’imagination du vidéaste.

Que faut-il pour bien filmer ?

On ne va pas s’attarder sur les spécificités propres à chaque modèle de caméra mais Il faudra au minimum un modèle embarqué permettant de filmer entre 60 et 240 images/seconde. S’agissant de la résolution, 720p jusqu’au 4k sont les résolutions extrêmes à retenir.

Ajoutons à cela une capacité de stockage de 32Go minimum, une ou plusieurs batteries, un smartphone filmant en 720p à 60 images/seconde et nous voilà armés pour bien filmer.

2 exemples de volumétrie sur une sjcam sj7 :

  • 720p 240 fps : 23Go/60mn
  • 4k 30 fps : 26Go/60mn

Configuration de la caméra

  • Résolution : de 720p jusqu’à 4k
  • Framerate : de 60fps (4k maximum) à 240fps (720p minimum) pour des ralentis précis.
  • Format : Wide ou Superview (plus de 160°).
  • Date/Heure : vérifier que votre caméra est à la bonne date et à la bonne heure.
  • ISO : régler la sensibilité en mode automatique.
  • Balance de blanc : à régler en automatique.
  • EV/Indice de luminance : lorsque ce réglage est disponible, à positionner sur « 0 »
  • Gimbal control/stabilisation : à activer si vous n’avez pas de Gyrostabilisateur dédié.
  • Extinction automatique de l’écran arrière : à activer sur 30s ou 1mn pour économiser de la batterie.
  • Wifi/Bluetooth : à désactiver.

Préparer son matériel la veille du départ

Cela peut paraitre tout bête, mais qui n’a jamais pesté au moment de sortir sa caméra en constatant que la carte microsd était restée à la maison, que sa batterie n’était pas chargée, que son adaptateur fétiche ou son harnais avait été oublié. Donc on ne le redira jamais assez, une sortie en VTT, ça se prépare. Outre la logistique habituelle qui peut prendre déjà un certain temps, si vous avez décidé de filmer, il est préférable d’être prêt la veille.

Check list :

  1. charger ses batteries,
  2. vider sa carte mémoire,
  3. configurer correctement sa caméra,
  4. préparer et vérifier ses accessoires,
  5. rassembler le matériel dans un sac spécifique pour ne rien disperser et gagner du temps au moment de s’équiper.

Où et avec quoi fixer la caméra ?

Il existe plusieurs emplacements pour fixer la caméra et il est possible d’en varier au cours de la sortie, mais il faut que toutes ces manipulations ne soient pas une contrainte et ne réduisent pas le plaisir de la sortie. Parmi les positions les plus intéressantes, citons :

  • Sur la poitrine (avec un harnais) qui permet de voir le poste de pilotage et offre un référentiel fixe (cintre du VTT).

  • Sur le casque qui offre une vue plus haute et plus lointaine. Attention cependant à ne pas utiliser un casque de XC car il y a un trop grand risque de bougé, ce qui n’est pas souhaitable pour la fonction de protection de la tête et pour la caméra qui devient très vulnérable aux chutes et branches basses.

  • Sur le VTT : cintre, fourche, bases arrières, haubans, tige de selle, cadre, tout est envisageable à l’aide de supports de fixations dédiés.

  • Sur le pilote : en plus du choix avec le harnais ou le casque, il est possible de fixer la caméra sur l’épaule, le poignet à l’aide de kits de fixations spécifiques.

  • Plans fixes : Ne pas oublier le tripode, pince, pied permettant de fixer caméra et smartphone au sol pour des vues en plans fixes.

Glossaire et Formats vidéo

  • 16/9 : format d'image dont le rapport d'aspect est de 16 en largeur sur 9 en hauteur (soit 1,78:1).
  • FPS/IPS (Frame Per Second)/(Image par seconde) : unité de mesure de la vitesse de défilement des images d'une vidéo (framerate). Au-delà de 20 images par seconde, l'œil humain perçoit les mouvements de manière fluide.
  • Full HD : résolution haute définition de 1920 x 1080 pixels.
  • 4K : signal vidéo supérieur à la HD. Sa définition est de 3 840 x 2 160 pixels.
  • ISO : c’est la sensibilité du capteur. En augmentant cette valeur vous augmentez la sensibilité du capteur mais en contrepartie, vous générez du bruit sur l’image ou la vidéo (phénomène de grains).
  • EV ou Indice de luminance : la fonction de correction d’exposition permet de forcer l’appareil à sur-exposer ou sous-exposer par rapport à l’exposition qu’il a calculée. Sur les appareils en général et sur les caméras, la marge de manœuvre est réglable et peut être modifiée +/- 2 EV.

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

A lire aussi sur UtagawaVTT

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant