Ah l’autonomie de la batterie de notre VTT à assistance électrique !

C’est une question qui revient souvent lorsqu’on nous discute VTT. D’ailleurs, soyons honnête, on s’est aussi questionné sur le sujet avant de passer à l’achat!

Pour préparer cet article, on a demandé l’avis de spécialistes et parcouru le web jusque dans ses moindres profondeurs. On ne dirait pas comme ça, mais on a ri!

Oui, on a ri car certains sites que nous estimons de confiance, dont des sites de marques spécialisées, nous conseillent... de “rouler sans assistance”!

Attendez... si j’achète un VTTAE, c’est bien que je souhaite une assistance électrique non ?!

C’est comme si un vendeur de smartphones vous disait “Pour optimiser la durée de vie de votre batterie, laissez votre téléphone éteint.”

Ok, merci du conseil !

Ou un vendeur de voitures qui vous dirait “Le meilleur moyen pour qu’elle ne s’use pas, c’est de la laisser au garage”. Bah non justement, au contraire!

Bref, vous avez compris l’idée.

Alors on a retenu de toutes ces recherches les conseils les plus cohérents avec notre façon de pratiquer, à nous qui essayons de ne pas rendre jaloux ceux que nous doublons en montée, à nous qui préférons éviter les endroits où nous devrons porter notre VTTAE (hé oui, chacun sa croix!).

En fait, c’est surtout beaucoup de bon sens, et de bonnes habitudes d’utilisation à prendre.

12 conseils pour préserver l’autonomie de la batterie de son VTT à assistance électrique

batterie VAE rocky mountain powerpaly altitude

  1. Avant la première utilisation, effectuez une charge et décharge complète. Répétez ce cycle tous les 5000kms pour optimiser la durée de vie de votre batterie.

  2. N’attendez pas que la batterie soit complètement déchargée pour la brancher. Si vous roulez peu, pensez à la mettre en charge 2 à 3 fois par an.

  3. Débranchez le chargeur une fois la charge terminée. Même si c’est tentant (“Comme ça, je suis sûr qu’il sera complètement chargé et je ne m’embête pas avec ça la journée”), ne le laissez pas brancher toute la nuit. Evitez également toute interruption de charge.

  4. Si vous ne roulez pas pendant une longue période, surtout en période de grand froid, stockez votre batterie dans un endroit sec et doux, entre 20 et 25 degrés. Veillez également à ce que la batterie soit chargée à 60% minimum avant le stockage.

  5. En été, pas de station prolongée en plein soleil. Les chocs thermiques stressent votre batterie et vous voulez un scoop? Le stress, ce n’est pas bon!

  6. Avant de partir, vérifiez la pression de vos pneus. Comme pour votre voiture, les pneus sous-gonflés augmentent la résistance au roulement. N’hésitez donc pas à surgonfler légèrement vos pneus, sans pour autant compromettre votre confort. A vous de trouver le bon compromis!

  7. Le démarrage, c’est là où votre vélo consomme le plus d’énergie. La solution? Démarrez doucement pour soulager la batterie le plus possible.

  8. Roulez avec des pneus de qualité (gomme, structure, usure) et, tant qu’à faire, choisissez une batterie de qualité!

  9. Ayez une conduite souple, confortable et régulière (pour les maniaques des chiffres, on conseille une cadence de plus de 50 tours par minute). Là aussi, comme avec votre voiture : une conduite dure et brusque fatiguera beaucoup plus vite la mécanique.

  10. Le poids! Votre vélo n’est pas un semi-remorque! Evitez aussi les vêtements amples qui vous ralentissent quand il y a du vent, à cause de l’effet parachute.

  11. Si l’objectif de votre sortie est de préserver au maximum l’autonomie de votre batterie, limitez les montées raides et orientez-vous plutôt vers une sortie plus roulante. Logique, puisqu’on recommande une conduite régulière et souple!

  12. Réservez l’utilisation du mode turbo aux dénivelés positifs importants, aux coups de fatigue ou en fin de sortie, lorsque le moral est dans les chaussettes et qu’on finit à l’amour propre. Si vous n’utilisez votre VTT à assistance électrique qu’en mode éco ou intermédiaire, vous multipliez jusqu’à 2 fois l’autonomie moyenne de votre batterie. A l’inverse, si vous n’utilisez que l’assistance en mode turbo, l’autonomie moyenne est divisée par 2.

Quelle autonomie pour ma batterie?

Il existe plusieurs puissances de batterie. Pour vous aider à y voir plus clair, voici des chiffres indicatifs (cela dépend bien sûr du dénivelé, du poids total à propulser, du type de terrain, et du mode d'assitance) :

  • pour une batterie de 500wh, l’autonomie est d’environ 80kms
  • pour une batterie de 400wh, l’autonomie est d’environ 60kms
  • pour une batterie de 300wh, l’autonomie est d’environ 40kms

Le faricant BOSCH a d'ailleurs mis en ligne un assitant d'autonomie de batteries VAE plutôt bien fait.

Au bout d’1 ou 2 ans, votre batterie perd un certain pourcentage d’autonomie. Jusqu’à 50% sur des batteries de mauvaise qualité!

Les batteries au Lithium-ion sont moins volumineuses et plus légères que les batteries au plomb ou au nickel-hydrure métallique. Elles offrent la meilleure autonomie et peuvent être rechargées avant d’être complètement vides. Un meilleur rendement donc et une plus grande longévité qui atténuent son prix d’achat plus élevé.

La solution n’est pas de laisser le vélo au garage non. Même si vous roulez peu, la chimie à l’intérieur de la batterie s’use.

Oui, la batterie va inévitablement s’user. Mais c’est bien pour rouler qu’on s’est décidé à investir dans un VTTAE non ?!

Marion
Marion est rédactrice web, elle ne sort jamais sans un petit carnet et un stylo dont elle perd toujours le capuchon

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant