… et s’amuser… 😁

Oui, parce que l’enjeu, il est là ! Faire du VTT oui, faire du VTT avec ses enfants oui aussi, mais c’est une potentielle rando de l’angoisse qui s’annonce, non ?

C’est parti pour les clichés. Les gosses qui se plaignent, telle Nathalie dans Les Bronzés font du ski : « C’est trop dur ! La terre elle est trop molle ! » L’un des parents qui s’énerve : « Mais je t’avais dit que c’était trop long ton truc ! Forcément, toi tu veux toujours faire plus ! ».

Et ajoutez à cela un invité surprise : une crevaison, la chaîne qui déraille, un frein qui lâche ou une tige de selle télescopique qui a décidé de se rebeller. Au choix.

À l’inverse, on a Danny MacAskill, qui a trouvé une solution bien à lui pour une sortie VTT avec sa petite nièce. Pas sûre que votre petit dernier garde le même sourire que la jolie Daisy au bout du 2e backflip.

Mais on est tous d’accord pour dire que la vérité est bien plus sympa. Vous croisez de plus en plus de familles qui roulent ensemble, et tout le monde a l’air content, en bonne santé, loin de la crise de nerf. Et vous n’avez encore jamais entendu de disputes générales et des cris d'orfraie au beau milieu de la forêt.

Alors, on est allé à la recherche de vrais conseils éprouvés pour organiser une première sortie VTT avec des enfants, et avoir envie de recommencer !

Organiser une sortie VTT avec des enfants : les conseils de base

À quel âge puis-je emmener mon enfant faire du VTT avec moi ?

Désolé, mais ça dépend.

Chaque enfant a un rythme d’apprentissage différent, et nous savons tous que le vélo demande un bon nombre d’acquis devant lesquels nous ne sommes pas tous égaux 😩 : sens de l’équilibre, coordination, réflexes, anticipation, dynamisme, volonté, autonomie, sens de la performance, etc.

Des mômes sont très à l’aise sur un vélo dès le plus jeune âge, et pourront vous suivre sur une sortie VTT à partir de 5 ans. D’autres auront besoin d’un peu plus de temps.

Soyez attentif à ses réactions, ses questions, au plaisir qu’il prend dans ce nouveau loisir qu’il apprend. En résumé : soyez cool 🧘. Il n’y a rien à réussir, rien à atteindre.

Certains vous diront que plus votre enfant vous verra faire du VTT, plus il s’y mettra tôt. Là, on est sur de la psychologie de comptoir. La vérité est plus nuancée. Des membres de la communauté UtagawaVTT n’ont jamais réussi, à leur grand dam, à transmettre leur passion à leurs enfants. Pour d’autres, ça s’est fait très vite !

Quel parcours choisir pour une sortie VTT avec des enfants ?

VTT enfant

Là, vous avez deux options.

Si vous voulez dégoûter votre gamin du VTT, ne lésinez pas sur la durée et le dénivelé positif 🧗‍♀️ ou la descente technique de la mort qui tue. Rien de tel pour écœurer un débutant dès la première sortie !

Si vous n’êtes pas aussi sadique, nous vous recommandons de commencer par penser en termes de durée. D’abord 30 à 45 minutes et sur du plat, pour voir comment ça se passe, comment votre petit réagit, puis augmentez progressivement la durée en restant sur la même difficulté technique : les franchissements de marches, c’est pour plus tard.

Le secret ici est de faire en sorte que votre enfant n’ait à se concentrer que sur sa pratique, et pas sur les difficultés du terrain. Gardez à l’esprit qu’à 5-6 ans, votre enfant n’a pas les mêmes capacités d’anticipation qu’un adulte.

Vous pouvez vous fixer comme objectif de faire des sorties de 6 à 10 km avec un léger dénivelé. Si tout va bien et que tout le monde en redemande, libre à vous d’allonger les prochaines sorties.

Pour que votre enfant prenne du plaisir et s’amuse, il sera important d’adapter le rythme et de rester ensemble le plus possible. Souvenez-vous de vos premières sorties VTT avec des gens qui avaient plus l’habitude que vous de rouler. C’est quand même vexant de voir qu’on est derrière tout le monde et que le groupe doit nous attendre ! Alors, imaginez à l’échelle d’un enfant, où toutes les émotions sont décuplées…

Comment donner à votre enfant le goût du VTT ?

Associez-le au choix du parcours pour l’intéresser et lui montrer que ce n’est pas une activité pour les adultes, qu’il va devoir subir comme un repas de famille interminable où il sera le seul rejeton.

Par où aimerait-il aller ? Qu’aimerait-il voir sur le parcours ?

Cela permettra également de lui donner des repères sur le chemin, pour qu’il sache où il en est. La vieille maison avec tous les animaux, l’étang avec les nénuphars, le gros tas de bois, le champ avec les chevaux, le château des chevaliers, etc.

Vous pouvez aussi déterminer votre lieu à vous pour le goûter 🥨. Parce que oui, ce sera probablement le meilleur moment de la sortie !

VTT enfant

Autre possibilité : associer VTT et géocaching, pour donner un côté aventure et chasse au trésor à votre sortie.

Ou encore, faites lui jouer de la sonnette à chaque fois qu’il voit quelque chose de particulier (un papillon, un oiseau…)

Plus votre enfant est jeune, plus il aime inventer des histoires, plus son imagination est fertile. Utilisez cela pour lui donner le goût du VTT !

Mais c’est aussi l’occasion d’apprendre à votre enfant à être de plus en plus à l’aise à vélo, en lui donnant des conseils (comment passer une bosse, un trou, une branche, contourner un obstacle, se positionner pour une descente, etc.), ou en imaginant des jeux :

  • jeu du slalom ;
  • lâcher une main du guidon en alternant main gauche et main droite — idem pour les pédales ;
  • jeu de la balle — rouler avec une balle dans la main et aller la déposer à un endroit indiqué.

Le jeu peut alors devenir défi : celui qui arrive le plus loin sans donner un coup de pédale ou sans poser le pied par terre a gagné, etc.

En revanche, si vous avez autant de tact que Arnold Schwarzenegger dans Terminator pour la pédagogie et la patience, restez sur quelque chose de simple ! N’oubliez pas que vous aussi, vous êtes là pour vous faire plaisir !

Nous tenons à remercier Nathalie Cuccarolo, Jean-Louis Varlet, Nicolas Croizet, Mary Ferrari Spadgirls, Marie-Rose Guehl, Gaby Ledrich pour leur partage d’expériences et leurs précieux conseils !

Crédits photos : Agence Kross, Sylvain Aymoz, Méribel Tourisme

Marion
Marion est rédactrice web, elle ne sort jamais sans un petit carnet et un stylo dont elle perd toujours le capuchon

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant