Une petite bière après la sortie est tout ce qu’il y a de meilleur pour récupérer !

C’est ce que pense une large partie des VTTistes. Est ce le cas ?

Composition nutritionnelle de la bière

Voici la composition d’une bière courante d’après l’Agence nationale de sécurité sanitaire.

Bière "coeur de marché" (4-5° alcool)
Composition détaillée
Constituant Teneur moyenne
Energie, Règlement UE N° 1169/2011 (kJ/100g) 156
Energie, Règlement UE N° 1169/2011 (kcal/100g) 37,3
Energie, N x facteur Jones, avec fibres (kJ/100g) 156
Energie, N x facteur Jones, avec fibres (kcal/100g) 37,3
Eau (g/100g) 92,7
Protéines (g/100g) 0,39
Protéines brutes, N x 6.25 (g/100g) 0,39
Glucides (g/100g) 2,7
Cendres (g/100g) 0,17
Alcool (g/100g) 3,57
Acides organiques (g/100g) traces
Sel chlorure de sodium (g/100g) 0,0047
Calcium (mg/100g) 6,05
Chlorure (mg/100g) 22,8
Cuivre (mg/100g) 0,003
Fer (mg/100g) 0,01
Iode (µg/100g) 4,1
Magnésium (mg/100g) 7,2
Manganèse (mg/100g) 0,0057
Phosphore (mg/100g) 11,5
Potassium (mg/100g) 36,6
Sélénium (µg/100g) < 2,2
Sodium (mg/100g) 1,88
Zinc (mg/100g) 0
Vitamine B1 ou Thiamine (mg/100g) 0,005
Vitamine B2 ou Riboflavine (mg/100g) 0,028
Vitamine B3 ou PP ou Niacine (mg/100g) 0,74
Vitamine B5 ou Acide pantothénique (mg/100g) 0,053
Vitamine B6 (mg/100g) 0,05
Vitamine B9 ou Folates totaux (µg/100g) 5,64
Vitamine B12 (µg/100g) 0,02

La bière est elle recommandée pour la récupération post effort ?

Après un exercice physique intense comme le VTT, vos muscles se sont abîmés. Vos fibres musculaires ont des micro-lésions qui doivent être réparées. C’est grâce à ce processus que le muscle se reconstruit. C’est un processus qui met en jeu la synthèse des protéines.

Votre corps s’est également déshydraté. Il doit reprendre son volume en eau.

La bière contient du maltose qui régénère les stocks de glycogène en post-effort. Elle contient également des sels minéraux et des vitamines utiles pour la récupération.

Cependant c’est un produit alcoolisé, et l'alcool contenu dans la bière est la source de plusieurs problèmes incompatibles avec la récupération suite à une sortie VTT :

  • Le premier, c’est que c’est un facteur de déshydratation. La bière ne réhydrate pas, bien qu’elle soit constituée d’eau à plus de 90%. Au contraire, notre besoin d’uriner augmente et en plus du liquide, nous allons également perdre de précieux sels minéraux. Cela augmente le risque de déshydratation et favorise les crampes.

  • Le second, c’est qu’après une course, l’idée est de diminuer la température du corps, qui est déjà bien montée lors de l’effort sur le vélo. Consommer de l’acool augmente la température corporelle ce qui est contraire à l’effet recherché.

  • Le troisième c’est que l’alcool diminue la synthèse des protéines permettant la reconstruction musculaire et donc par défaut ralentit le processus de récupération.

Pour parfaire le tableau la bière, de par son aspect gazeux, est un facteur perturbant pour la digestion.

Et la bière sans alcool ?

Bière sans alcool

1. C’est une boisson isotonique

Lorsqu’une boisson présente la même pression osmotique et renfermet la même quantité de glucides, d’eau et de sodium que le sang, on dit dans ce cas qu’elle est isotonique.

C’est le cas de la plupart des bières sans alcool.

Une boisson isotonique aide à maintenir l’hydratation de l’organisme et facilite l’absorption d’eau après la pratique sportive, elle favorise l'assimilation au niveau intestinal de l’ensemble de ses constituants, donc permet une meilleure digestion. (Ce qui ne compense pas forcément l'inconvénient gazeux de la bière qui perturbe celle-ci)

2. C’est une boisson riche en sels minéraux

Comme pour la bière "authentique", la plupart des bières sans alcool contiennent non seulement des sels minéraux, mais aussi de la vitamine B2 et B6, de l’acide pantothénique, de la niacine et des polyphénols (substances végétales secondaires) aux propriétés antioxydantes.

Lors de l’effort à VTT, notre organisme transpire, il perd à ce moment là des sels minéraux dont l’équilibre est important pour le bon fonctionnement des cellules, le maintien du pH et la transmission des influx nerveux à travers le corps.

La bière sans alcool est donc, au même titre qu’une boisson isotonique sucrée, un bon produit à utiliser pour la récupération dans la mesure où elle est débarrassée du facteur gênant qu’est l’alcool.

Et quitte à boire une bière sans alcool, nous on aime bien les Allemandes du sud comme la Erdinger, qui a gardé son caractère original malgré la disparition de l'alcool.

Attention cependant à l'appellation "Bière sans alcool" qui renferme tout de même potentiellement jusqu’à 1% d’alcool. Soyez vigilants à la composition.

Boire une bière après le sport quand même

bière descente VTT

Pour conclure, la bière n’est donc pas un produit qui aide à la récupération physique.

En revanche elle offre un moment de plaisir qu'il ne faut pas bouder.

L’idéal est de ne pas la prendre dans les deux heures qui suivent l’effort, il faut s’orienter plutôt vers une bière inférieure à 5 degrés d’alcool, et en consommer une petite, 25 cl maximum.

Les contraintes mentales et physiques que tout VTTiste s’inflige lors d’une sortie génèrent potentiellement un besoin de relaxation post effort. Donc : Si vous avez envie de déguster une bière après votre randonnée, Faites le ! C’est également un moment de convivialité important si vous êtes avec des amis pour se refaire le film de la sortie.

Ne culpabilisez pas mais restez dans la modération.

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

A lire aussi sur UtagawaVTT

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant