Accessoire crucial pour diriger le vélo, le cintre (ou guidon) se présente sous différentes formes et plusieurs caractéristiques à prendre en compte pour un pilotage sans mauvaise surprise.

Les cintres ont différents diamètres, longueurs, formes et sont fabriqués de différents matériaux, le plus souvent en aluminium ou en carbone. Les guidons d'aluminium sont généralement les moins chers, mais sont aussi les plus lourds. Ces différents matériaux offrent des performances propres à chacun, il est donc difficile d’en établir des données empiriques. En revanche, en ce qui concerne la géométrie, il y a certains paramètres à prendre en considération.

C'est pourquoi lorsque vous examinez la géométrie du cintre, vous devez prendre en compte plusieurs valeurs, dont le ‘’rise’’, le ‘’sweep’’ (‘’upsweep’’ et ‘’backsweep’’), le diamètre et la largeur (longueur).

Le ‘’rise’’

Le ‘’rise’’ est essentiellement la différence de hauteur entre le centre du tube, là où il se fixe à la potence et le bas de l‘extrémité, juste après la conicité et la courbe de transition.

Les guidons de VTT ont généralement un ‘’rise’’ variant entre 0 (‘’flat-bar’’) et 100 mm (4 pouces).

Les guidons avec un ‘’rise’’ d’une hauteur de 100 mm ne sont plus très courants et, de nos jours, le guidon à ‘’rise’’ élevé se situe généralement entre 40 à 50 mm ( 1,5 à 2 pouces)

Le ‘’rise’’ influence la position du pilote. Si la position semble trop basse (pour un pilote de grande taille, par exemple), un ‘’rise’’ plus élevé peut aider à obtenir à une position plus confortable. Il est d’ailleurs préférable d’utiliser un guidon avec un ‘’rise’’ plus élevé plutôt que d’ajouter des cales ( ou ‘’spacer’’) sous la potence afin de la surélever pour accommoder un pilote de grande taille, car la maniabilité sera alors affectée de façon moins négative.

Un guidon possédant un ‘’rise’’ aura un peu plus de flexion qu'un guidon droit, en supposant que les deux guidons sont du même matériau et ont des diamètres et des largeurs identiques. Cela s’explique par le fait qu’en longueur absolue (si on le déplie pour former un tube droit) le guidon avec un ‘’rise’’ sera plus long que sa version ‘’flat bar’’.

Les guidons plats sont généralement appréciés sur les vélos XC tandis que les guidons avec un ‘’rise’’ sont utilisés sur les vélos orientés pour la descente. Les vélos de descente étant optimisés pour les pentes descendantes, un rise plus élevé maintient la tête et le torse du pilote légèrement plus hauts, procurant ainsi un meilleur contrôle.

Le ‘’rise’’ va aussi influencer légèrement la répartition du poids sur le vélo. Alors qu’un guidon plat va accentuer le poids sur la roue avant pour favoriser la capacité à grimper, un guidon avec un ‘’rise’’ plus élevé va redresser le pilote et déporter le centre de gravité vers l’arrière en rendant la position plus efficace lors des descentes.

guidon VTT

Le ‘’upsweep’’

Le ‘’upsweep’’ correspond à l’inclinaison verticale du guidon au niveau des poignées. Le ‘’upsweep’’ affecte le ‘’rise’’ général du guidon, mais il s’agit d’une mesure conçue majoritairement pour le confort du pilote plus qu'autre chose. La plupart des guidons possèdent un ‘’upsweep’’ variant entre 4 ° et 6°. Cette angulation se rapproche le plus de la position neutre des poignets pour la majorité des gens.

Le ‘’backsweep’’

Le ‘’backsweep’’ correspond à l'angle auquel le guidon revient vers le pilote.

Cet angle peut varier de 0 ° à 12 °. Encore une fois, le ‘’backsweep’’ fait référence au confort des mains du pilote et de la préférence de celui-ci devant toute autre considération de performance. La plupart des vélos de série sont livrés avec un guidon possédant un ‘’backsweep’’ de 9 °. Cela signifie que les pointes du guidon reviennent légèrement vers l’arrière, ce qui permet d’utiliser une potence plus ou moins longue, car la portée globale est bonne. Certaines équipes de VTT ont expérimenté des guidons avec un ‘’backsweep’’ de 12 °, car cela leur permettait l’utilisation d’un guidon plus large sans ajouter de stress supplémentaire aux épaules et aux mains.

Si vous posez votre bras devant vous, regardez comment votre main (les doigts fermés) se positionne naturellement. Vous verrez qu'elle aura tendance à ne pas être tout à fait à 90 degrés par rapport à votre avant-bras. Le design des guidons avec un ‘’backsweep’’ essaye essentiellement de reproduire cette position naturelle des mains lorsque vous tenez le guidon. La distance entre le guidon et votre corps déterminera l’angle d’attaque de vos poignets sur le guidon. La largeur est également à prendre en considération. Plus vos mains seront rapprochées (guidon court), plus leur angle sera droit, et à l’inverse, plus elles seront éloignées, plus l’angle du poignet sera prononcé. Il est donc important de tenir compte de votre largeur d’épaules pour déterminer le type de guidon à choisir afin d’obtenir une position de conduite naturelle.

Le recul du guidon (ou ‘’backsweep’’) est donc à prendre en considération pour le positionnement du cycliste.

Par exemple, si vous possédez un guidon de 720 mm avec un ‘’backsweep’’ de 9 ° et que vous changez pour un nouveau guidon de même largeur, mais avec un ‘’backsweep’’ de 6 °, le guidon sera plus large, car les extrémités seront moins inclinées vers l’arrière et la position de vos poignets aura alors changée. On peut remédier à cela en optant pour une potence légèrement plus courte. Le ‘’backsweep’’ peut donc avoir un lien direct avec la longueur de votre potence lors de votre positionnement.

Le diamètre

Le guidon peut être disponible en plusieurs diamètres. Aujourd'hui, il existe deux principaux diamètres, soit le 31,8 mm (le plus courant) et le 35 mm (émergeant rapidement). Ces chiffres représentent le diamètre de la partie centrale du guidon, là où la potence ira se fixer. Les guidons possédant un diamètre plus grand ont tendance à être plus solides et plus rigides. Les grands diamètres permettent également d'augmenter la surface de contact avec la potence, ce qui permet de réduire les pressions de serrage requises. Cette caractéristique est importante plus particulièrement pour les guidons de carbone.

cintre VTT enduro

La largeur (longueur)

La largeur du guidon est l’élément qui a l’impact le plus direct sur la conduite. C'est la distance totale mesurée de droite à gauche des extrémités. Les guidons d’aujourd’hui varient entre 710mm et 800mm. Un guidon large permet de rendre la direction moins réactive et augmente la stabilité dans les virages à haute vitesse. Il facilite également la respiration dans les montées. Un guidon plus large n’est pas nécessairement idéal, il faut voir en fonction de votre confort, de votre positionnement et de votre longueur de potence.

Un truc simple pour connaître votre largeur naturelle est de vous placer en position ‘’push-up’’ au sol et de mesurer la distance entre les extrémités de vos deux mains. Cette méthode permet de vous donner un bon point de départ pour le choix de votre guidon de largeur adapté à votre gabarit.

Encore mal aux poignets ?

Les douleurs musculaires et articulaires sont trop souvent une barrière au plaisir. Pour corriger la position et retrouver du confort, des poignées ont été développées pour bénéficier d'appuis biomécaniques nettement supérieurs aux poignées classiques.

DM Bike
Julien est passionné de mécanique VTT et a décidé de partager ses connaissances avec la communauté VTT

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant