Laver son VTT comme un pro

Matériel Nettoyant Lubrifiant 8 minutes
Dernière mise à jour le

On sait à quel point les vététistes aiment rouler, quelle que soit la météo, y compris par conditions humides 💦 avec de la boue. Certains vont même jusqu’à préférer la pluie et les terrains glissants pour augmenter le taux d'adrénaline.

Cependant, une fois rentré, il faut songer à nettoyer son VTT. Et les principaux problèmes sont de trouver la manière la plus efficace pour décrasser le vélo et le faire dans un endroit adapté surtout en appartement.

Pourquoi garder un vélo propre ?

La seule chose qui peut détruire votre VTT sans que vous vous en rendiez compte, c’est la boue et la saleté qui va avec. La boue accélère l’usure de toutes les pièces mobiles du vélo en particulier la transmission (la chaine, la cassette, le dérailleur) et les suspensions.

Garder un vélo sale c’est aussi :

  • Rouler avec tout le poids de la boue qui s'est accumulé en plus,
  • Utiliser un vélo qui ne donne pas forcément envie d'être utilisé.

Un peu d’huile de coude, et c’est la garantie d’une longévité rallongée et une baisse du nombre d’ennuis mécaniques potentiels, donc des économies.

Conseil : Installez un garde-boue pour diminuer les projections sur le VTT

Les solutions pour laver son VTT

Si vous avez la possibilité de laver votre vélo en plein air, orientez-vous vers un lavage avec de l’eau : simple rinçage avec un tuyau d’arrosage, et/ou seau éponge et produit.

Si vous êtes en appartement, et qu'il n'y a pas de possibilité de laver à grande eau, nous vous recommandons de trouver un tuyau d’arrosage ou un point d'eau avec un seau (dans un cimetière par exemple) quelque part et de rincer votre vélo au mieux

Le prérinçage est , voire primordial, il permet d’enlever le plus gros de la saleté mais il ne suffit pas.

Bannir la haute pression et opter pour la moyenne pression

laver vtt produit nettoyant

On peut être tenté par les offres des stations de lavage spécialisées, mais cette technique détériore rapidement toutes les pièces des vélos. Le lavage à haute pression favorise l'apparition de la rouille en faisant pénétrer l’eau là où seul du lubrifiant (graisse, huile, cire) devrait se trouver. Il abîme les composants, les peintures et autres stickers.

Donc on ne lave pas son VTT au Kärcher haute pression ! Point !

On préfèrera un nettoyage au tuyau d’arrosage simple ou, mieux, grâce à un nettoyeur moyenne pression rechargeable que l'on peut transporter partout.

Le nettoyeur moyenne pression permet d'enlever toutes les saletés qui couvrent le vélo une fois la balade terminée. Il est réglable et l’on peut ajuster son jet selon le besoin.

Outre sa pression ajustable qui n’endommage par le vélo, il a également un autre avantage : son autonomie.

Pour fonctionner, il dispose la plupart du temps d'une batterie rechargeable pour plusieurs lavages, il n'a ainsi pas besoin d’être connecté au secteur si celle-ci est chargée. Il est également doté d'un réservoir d'eau.

2 modèles à recommander :

Produit
Kärcher OC3

Avantages :

  • compact (pistolet et tuyau hélicoïdal qui se rangent dans la base).
  • pression adaptée pour ne pas endommager les joints !
  • peu bruyant.

Inconvénients :

  • taille du réservoir, de 3L seulement. Il faut un gérican de 10l en supplément pour être tranquille.
  • impossible d’utiliser le nettoyeur une fois branché en recharge.
Mobi V-15

Avantages :

  • Compact
  • Silencieux
  • 15l d'eau dans le réservoir

Inconvénients :

  • Pas de batterie
  • Cable 12V un peu court

Considérer les lingettes nettoyage

Dans le cas où l'on ne dispose pas de quoi laver son vélo à l’eau, ou que l’on n'a pas de quoi transporter un nettoyeur moyenne pression, il existe une autre solution plus simple et moins encombrante : les lingettes de nettoyage.

Les lingettes nettoyantes constituent un complément, voire une alternative au lavage à moyenne pression. Elles viennent du monde de l’automoto.

Les lingettes les plus efficaces sont celles de Vulcanet qui a des produits spécifiques dédiés au vélo.

Comment fonctionnent-elles ?

Le but est de ne pas utiliser trop de lingettes pour des raisons écologiques et économiques.

Il est donc impératif de faire une première passe sans lingettes pour enlever le plus gros de la saleté.

Cela peut être réalisé avec :

  • une éponge humide
  • un nettoyant actif spécifique comme Muc-off, WD-40, Unpass ou Squirt en suivant le mode d’emploi.

nettoyant vélo

Avant de passer au lavage avec lingette, il faut laisser sécher votre vélo, car sinon les lingettes sont moins efficaces (les produits actifs sont dissous par l’eau). Pour les utiliser, il suffit de les passer sur les surfaces à nettoyer et le tour est joué.

Le gros avantage, c’est qu’elles peuvent en général accéder à tous les recoins et sont non pelucheuses.

Elles ne contiennent pas d'eau, mais plutôt des produits chimiques actifs et des huiles pour ne pas risquer de rayer la peinture. Les huiles végétales servent d'antifriction. Il est inutile de frotter et d'appuyer, la poussière et la saleté se décollent toutes seules.

Pour les parties très sales, il faut frotter puis laisser le produit contenu dans la lingette agir avant d’essuyer avec le chiffon microfibre fourni.

Elles protègent tous les types de cadres (qu'ils soient en aluminium ou en carbone) en les recouvrant d'un film qui empêche la production d'électricité statique. Elles enlèvent les excédents de saleté et de graisses et préviennent l'oxydation des pièces en métal ferreux comme les chaînes, les plateaux, les dérailleurs ou les pignons.

Après le nettoyage avec la lingette, le chiffon microfibre qui est fourni avec doit être passé.

lingettes vulcanet

Lorsqu’il est utilisé, il chauffe la cire contenue dans la lingette et dépose sur la surface pour offrir une couche de protection et lustrer. Effet garanti, le mat reste mat et le brillant reprend sa brillance.

Attention : Le chiffon microfibre doit être propre pour un effet sans défaut. Il est lavable en machine en général sans adoucissant à 40°C

Pour un VTT, il faut compter utiliser 2 lingettes en moyenne.

Pour en utiliser le moins possible, l’astuce est de toujours commencer par les zones les plus propres et sensibles du vélo, pour finir par les plus sales.

Quand le vélo est très sale, et qu'un prérinçage n'est pas envisageable, utilisez d'abord un vieux chiffon pour enlever le plus gros de la saleté. Les lingettes ne sont à utiliser qu'en finition.

Si votre lingette arrive en fin de vie, arrêtez de l’utiliser sur le haut du cadre et finissez-la sur une roue ou le dessous du cadre. Quand la lingette est usée complètement, reprenez une lingette neuve et revenez sur une partie du haut du vélo même si vous n’avez pas fini vos roues, vous reviendrez dessus plus tard. Si vous ne respectez pas cette méthode de travail, vous risquez d’utiliser plus de lingettes que prévu, car votre lingette initiale pourrait être encore utilisable (encore imprégnée du produit qu’elle contient) mais trop encrassée pour que vous ne puissiez plus l'utiliser sur des parties plus propres.

Pour résumer : toujours commencer par nettoyer les parties les plus propres pour finir par les parties les plus sales.

Les lingettes sont source de controverse, du fait de leur empreinte écologique. Bien que biodégradables, elles ne sont pas recyclables. Une recommandation : ne les jetez jamais dans la cuvette des toilettes 🚽 !

Les autres accessoires essentiels au nettoyage du vélo

Afin d'avoir un vélo propre et réutilisable, il faut avoir un peu de matériel supplémentaire à disposition.

Le plus indispensable est l'outil pour nettoyer la chaîne. On peut prendre un pinceau ou un outil spécifique (la lingette ou l'éponge peut convenir, mais elle ne permet pas de se débarrasser efficacement de toutes les saletés qui se glissent à l'intérieur des maillons).

nettoyer sa chaine

Il est également recommandé de se munir d'une brosse à poils doux. Celle-ci sert pour décrasser la chaîne, les jantes ainsi que toutes les autres pièces difficiles à atteindre.

Pour les roues et les freins, il faut une brosse qui ne sera utilisée que pour cela avec des poils en nylon.

On prendra soin également de maintenir le vélo de manière stable avec, par exemple un pied d'atelier. Celui-ci est nécessaire pour fixer le VTT dans une position statique haute avec toutes les parties facilement accessibles (sans se casser le dos).

Enfin, il faut également avoir un lubrifiant à portée de main pour en passer sur les pièces en mouvement (la transmission en particulier).

En conclusion, pour pouvoir laver et entretenir son VTT comme un pro, même quand on vit dans un appartement, il suffit d'être bien équipé pour garantir la longévité de son vélo.

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant