Les réservoirs de sacs d’hydratation peuvent à la longue être un nid de moisissures et autres saletés.

Si vous constatez des petits points noirs ou marron dans le tube ou le réservoir, pas de chance : votre poche à eau est joliment colonisée par des moisissures. Il est temps de faire quelque chose et voici quelques astuces pour vous aider.

La prévention

Avant de lister les différentes solutions de nettoyage du réservoir et du tube, il est important de comprendre les facteurs qui permettent aux moisissures de se développer. Tout d´abord le sucre. Les moisissures adorent le sucre ! Les résidus qui peuvent rester dans votre poche à eau et ses accessoires dû à l’utilisation de boissons énergétiques sucrées sont un habitat parfait pour une colonisation bactériologique. Si vous ne buvez que de l’eau pure lorsque vous faites du VTT, cela réduit énormément les chances d’infection. Mais si vous cherchez tout de même à avoir une boisson autre que de l’eau, privilégiez des poudres et tablettes qui ne contiennent pas de sucres.

Au-delà du sucre, les moisissures se développent plus rapidement dans des conditions de températures plutôt élevées. Si vous laissez votre sac à eau dans une voiture au soleil pour finir le week end ou les vacances avant de le ranger chez vous, vos chances d’infection sont quasi garanties. Il y a également fort à parier qu’après une exposition à des températures élevées le liquide prendra un goût de plastique, pas forcément agréable et pas forcément bon pour la santé non plus.

(https://goo.gl/WAksAf Crédit photo : Vojo Mag)

C’est très simple : après vos sorties VTT, rentrez votre sac à eau dans un endroit sec et tempéré.

Astuce : certains VTTistes placent leur poche à eau au congélateur pour éviter la prolifération des bactéries. C’est plutôt efficace mais il faut faire attention lors de l’utilisation suivante car la poche devient cassante en raison du froid. La réchauffer pendant quelques minutes sans la toucher avant de la remplir à nouveau, une fois qu’elle a retrouvé sa souplesse.

Enfin, les bactéries et les moisissures ont besoin d’eau pour se développer, donc un lavage à l’eau savonneuse ET un séchage sont nécessaires pour lutter contre leur prolifération.

Cependant le séchage peut être une opération longue et fastidieuse, voici quelques trucs :

  • Camelbak vend un accessoire officiel pour sécher le réservoir. A défaut on peut modifier un cintre pour reproduire le même effet. L’idée est de faire en sorte que les parois du réservoir ne se touchent pas et pour que l'intérieur de la poche soit bien aéré.

  • Certains réservoirs disposent d’un grand goulot. Cela permet de retourner la poche en mettant le dedans-dehors.

  • Démontez le tube et la valve et séchez-les individuellement. Si vous êtes vraiment un perfectionniste vous pouvez utiliser un câble de dérailleur, y attacher un petit mouchoir et faire passer le tout dans le tube pour le ramoner de tout résidu d’eau. Encore une fois Camelbak propose un kit nettoyage avec toutes les brosses nécessaires :

  • Vous pouvez essayer avec un sèche-cheveux en ayant pris soin de désactiver la résistance de chauffage. C'est très efficace.

La solution ultime

Si vous en êtes là c’est que coté prévention, vous avez dû sauter des étapes et votre poche à eau est colonisée de taches brunes, bactéries et autres moisissures. Voici comment vous en débarrasser :

  • Investissez dans une brosse spécifique. Camelbak en vend (évidement) une qui est faite spécialement pour les poches à eau : elle contient une petite brosse pour l’embout et une plus grande pour le réservoir. Utilisez les brosses pour nettoyer les taches en grattant fermement et efficacement.

  • Mettez des tablettes de nettoyage Camelbak. Les tablettes contiennent du dioxyde de chlore, ce qui est efficace pour nettoyer chimiquement. Une alternative est d’utiliser des tablettes de nettoyage d’appareil dentaire type pepsodent, ou encore un petit morceau de tablette de javel (effervescent). Tout n’est qu’une question de temps et de dose. Faites des essais. Les tablettes Camelbak sont données pour fonctionner en 5 minutes (à voir versus un stéradent qui coûte bien moins cher).

  • Certains utilisent aussi des pastilles de stérilisation à froid pour biberons (il est bien spécifié sur l'emballage que c'est pour utilisation ponctuelle et non dans le temps)

  • D'autres préconisent simplement un bouchon de javel, à utiliser avec de l'eau froide uniquement car la javel perd ses propriétés avec de l'eau chaude.

Toujours bien rincer à grande eau pour enlever les résidus de produits et les odeurs.

Surtout, ne passez pas votre réservoir au micro-ondes et ne mettez pas d’eau bouillante. Avec la chaleur cela pourrait modifier la composition du plastique et faire ressortir des composants chimiques toxiques.

S’il reste des taches, c’est qu’elles ne peuvent plus être enlevées. Cependant votre poche est tout de même propre et prête à être utilisée.

Et vous avez-vous d’autres trucs et astuces ?

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

A lire aussi sur UtagawaVTT

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant