Difficulté des sentiers à VTT : S'y retrouver

1 minute
Dernière mise à jour le
Conseils Cartographie

La cotation de difficulté d’itinéraires VTT a une grosse vertu : elle permet d’éviter une galère 😉 (voire une atteinte à l’égo). En effet, devoir descendre et pousser le vélo lorsqu’on a choisi d’aller rouler sur un parcours au-delà de ses capacités alors que ce n’était pas prévu est en général, à minima, source de frustration, voire d'abandon.

Et faire partie de la ligue de la loose, on est en général pas fan.

Le problème, c’est qu’une cotation est nécessairement subjective 🤔 en fonction des conditions de l’environnement (froid, vent, humidité, présence de neige…).

La cotation de difficulté à VTT est un vaste sujet qui a alimenté pendant des années des discussions sur le forum du site. Un débat qui a amené à revoir le système à la suite de suggestions éclairées des membres sur le forum du site, cela a également permis de s’aligner avec VTTrack qui intègre les données de plusieurs sites comme UtagawaVTT .

Coter un parcours n’est pas chose aisée, il y a des dizaines de manières de procéder, c’est donc un choix arbitraire d’utiliser tel ou tel système de critères.

alexis VTT descente

Sur OpenStreetMap, la carte collaborative, le système de cotation est décrit de manière consensuelle.

Alexis Righetti, spécialiste du VTT de montagne et pratiquant sur des itinéraires très engagés nous a préparé une vidéo permettant d’y voir plus clair. Ce n’est pas exactement ce que l’on utilise comme système sur UtagawaVTT, mais cela s’en approche. Cela permet aussi d’avoir une bonne illustration des types de terrains associés aux différentes cotations.

Alexis Righetti
Alexis est un OVNI. Un pratiquant VTT hors normes, un alpiniste qui fait de la montagne à vélo plutôt que du vélo en montagne. Une pratique extrême. Sa chaine Youtube vous donnera des frissons

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Retour à l'accueil Article suivant