La technique du wheeling permet d'être équilibré sur son vélo, de mieux appréhender les obstacles, mais aussi d'avoir une meilleure position sur les appels de sauts.

Si vous y arrivez, vous serez beaucoup plus confortable dans les parties trialisantes des sentiers que vous empruntez.

5 erreurs qui vous empêchent de faire un wheeling

Vous avez tout faux si :

  • Vous tirez sur le cintre
  • Vous déplacez votre bassin ou vous pliez les coudes
  • Vous vous mettez debout
  • Vous utilisez la vitesse pour garder la roue avant levée
  • Vous ne pratiquez pas assez pour garder l'entrainement

8 bons conseils pour faire un wheeling

Persévérance. C'est ce dont vous allez avoir besoin en priorité. Ne pas croire qu'en 5 minutes vous maitriserez le mouvement. En 5 minutes de pratique, vous aurez plutôt un sentiment de découragement. Mais persévérez. 30 minutes par jour pendant 2 semaines et le tour sera joué.

Se fixer des objectifs : faire un wheeling du point A au point B (ça aide psychologiquement).

La sécurité

  • Prendre si possible un VTT sans suspension arrière et pas trop lourd, cadre à votre taille (pas trop grand, car cela deviendrait très difficile)
  • Mettre un casque
  • 2 gants (G et D !)
  • Ne pas utiliser de pédales automatiques ou de cale-pieds
  • Le frein arrière doit être parfaitement réglé et progressif
  • Pas de sac à dos avec des objets durs pouvant vous blesser dedans

VTT wheeling

1. Le lieu : Trouvez une pente douce en montée

Idéalement, trouver un terrain en très très légère pente, en herbe rase, avec de la bonne terre. Éviter la route. L'herbe et la terre amortissent, et la légère pente évitera au vélo de prendre de la vitesse toute seul.

Choisissez un jour sans vent ou un endroit protégé.

Choisissez un lieu peu fréquenté : inutile de soumettre ses premiers échecs au regard d'autrui ce qui peut être facteur de démotivation.

2. Abaissez la selle à la moitié de la hauteur habituelle

Baisser la selle pour que, installé sur la selle du vélo, vous puissiez toucher par terre, pieds à plat.

3. Mettez le vélo sur un développement intermédiaire

Au début, plateau du milieu et un pignon du milieu.

En effet, avec un grand développement, il vous faudra faire beaucoup d'efforts pour lever le VTT, et surtout atteindre une vitesse trop importante. En revanche, si vous moulinez trop, le VTT va se lever très facilement, mais il sera quasi impossible de le tenir en équilibre.

4. Pliez les bras et baissez la poitrine vers le guidon

Commencez par rouler à vitesse réduite, maximum 10 km/h. Il faut une vitesse constante sans que vous ayez à forcer pour avancer, il faut éviter absolument la sensation qu'il faudrait passer la vitesse supérieure.

Gardez un ou deux doigts sur le levier de frein arrière, pliez les bras et baissez votre buste vers le cintre du VTT.

5. Poussez en un mouvement et soulevez la roue avant en continuant de pédaler

Quand votre pied directeur est "pédale en haut", il faut, de manière simultanée, donner une impulsion vers l'arrière avec les épaules (en pliant très légèrement les bras pour se lancer), et accélérer d'un seul coup l'effort sur la pédale sans donner d'à-coups.

Si vous donnez des à-coups, c'est la transmission qui prend le choc et les risques de casser la chaine sont importants.

trial ménuires

6. Redressez les bras une fois la roue avant levée et maintenez votre poids en arrière pour maintenir la roue avant en l'air

Rester assis sur la selle. Garder le dos bien droit.

Il ne faut surtout pas plier les bras une fois que le vélo lève. Gardez les bras tendus.

C'est un réflexe : pour lever le vélo, la plupart des gens vont plier les bras pour tirer, plutôt que de donner un mouvement d'épaule. En faisant cela, la roue se lève, mais on déplace le centre de gravité de l'ensemble vélo-pilote vers l'avant, et cela a pour conséquence qu'il faut lever beaucoup plus haut pour atteindre le point d'équilibre. Dans cette situation, il sera très difficile de tenir l'équilibre.

7. Tirez sur le guidon et continuez à pédaler pour avancer

Il faut surtout, une fois que la roue avant lève, continuer à pédaler à vitesse constante. Si on accélère trop, le vélo va se retourner. Si on ralentit le rythme de pédalage, à moins d'être exactement au point d'équilibre, le vélo va retomber, doucement, mais il va retomber.

Si l'on est assis bien droit, bras tendu, on est "à l'aise" pour pédaler et tenir le vélo en équilibre, si on est bras pliés, le buste plaqué sur le guidon, c'est inconfortable, inefficace et difficile à tenir.

8. Pour maintenir le point d'équilibre, utilisez le cintre, le frein, les genoux et le haut du corps

Si vous partez à l'arrière : freiner légèrement de l'arrière. Vous devez toujours garder un doigt sur le frein arrière pour pouvoir réagir le plus rapidement possible.

Vous n'arrivez pas à garder la roue avant en l'air malgré le pédalage : prendre un développement plus petit, se positionner plus en avant sur la selle.

Vous y arrivez : normalement, on a l'impression d'être dans un fauteuil, on peut même arrêter de pédaler sur quelques mètres : ça tient !

Si le vélo prend de l'angle, attention ! car si vous reposez le vélo violemment avec la roue avant braquée, c'est la chute assurée ! Le mieux, au début , lorsque le vélo commence à pencher ou se déporter d'un côté, c'est de le laisser redescendre tranquillement, et faisant son possible pour reposer la roue avant dans l'axe de la trajectoire.

Avec un peu d'habitude : il faut garder son rythme de pédalage; en écartant doucement le genou du côté opposé de la prise d'angle du vélo, on peut le retenir et le remettre droit. Il est également possible en tirant délicatement sur le cintre du même côté d'arriver à le redresser aussi.

Une fois que vous avez compris le protocole, il ne reste plus qu'à travailler cela pour y arriver à 100% à chaque fois. Et là pas le choix, il faut de l'entrainement.

Une fois que vous arriverez à le faire avec votre vélo favori, vous vous rendrez vite compte que quasiment n'importe quel vélo peut se tenir en wheeling, vous pourrez passer ensuite à la pratique du manual.

Une machine à wheeling ?

Danny McAskill wheeling

Pour apprendre en toute sécurité, Sender Ramps commercialise un modèle de machine pour apprendre à faire des wheeling facilement et en toute sécurité.

Ca se commande exclusivement sur le net, ils fabriquent à la demande et 15 jours plus tard cela arrive par transporteur. Le montage est très facile et rapide (moins de 20 minutes déballage compris avec un tournevis).

C'est un socle bois très solide qui cale votre VTT avec un sangle pour l'empêcher de se retourner. Cela permet de s'entraîner à la maison tranquille.

Au bout d'une petite dizaine de sessions d'une quinzaine de minutes (car cela sollicite vraiment les bras) on arrive à lever le vélo sur la machine et tenir l'équilibre ! Cela permet de découvrir facilement que l'équilibre se gère en tirant avec les épaules et en poussant les jambes et les pédales.

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

A lire aussi sur UtagawaVTT

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant