UtagawaVTT n’est pas spécialisé en psychologie des relations, et encore moins diplômé en thérapie de couple.

Néanmoins, à force d’expérience, on a quelques conseils à partager pour qu’une ballade VTT avec la personne qui est chère à votre coeur ne se transforme pas en une reproduction de la bataille de Diên Biên Phu 💣 .

L’objectif est de simplement partager quelques petites astuces à la portée de tout le monde pour vous aider à pratiquer votre sport préféré dans de bonnes conditions, et cerise sur le gâteau, faire apprécier le VTT à la personne la plus importante de votre vie de manière à ce qu’elle en redemande.

Évidemment, chaque relation humaine est différente, ces astuces ne sont que des basiques : à vous de savoir rebondir dessus pour faire de votre rando VTT un succès !

1. Les préliminaires

Préparation VTT

Tout doit être prêt et préparé. Vérifiez que les 2 VTT sont bien réglés, que vous n’oubliez rien. Revoyez la check-list du matériel à emmener, et faites une revue pour tout le monde.

Soyez bienveillant, ce qui est évident pour vous ne l’est pas pour quelqu’un qui ne pratique pas.

Assurez-vous d’avoir de quoi réparer, de quoi vous protéger de la météo, de quoi vous hydrater et vous alimenter : pour 2.

Dernière vérification des vélos : gonflage, lubrification, alignement des freins, hauteur de selle. Il faut que cela soit parfait, que le vélo soit confortable, que les vitesses passent bien et que les freins et la chaine ne fassent pas de bruit !

Allez hop ! On y va pour maximum 1H30 de plaisir.

2. Faites des compromis

choix parcours VTT

Choisissez un parcours que vous allez aimer tous les 2.

Vraiment.

Ni ennuyeux pour vous, ni trop compliqué pour votre moitié. Un circuit ou vous pourrez rouler ensemble, pas trop loin l’un de l’autre. Si possible, ajouter des objectifs intermédiaires (points de vue, truc à voir ou à faire), cela permet de rendre le parcours plus motivant (le coup de la cascade, du lac ou de la petite chapelle fonctionne plutôt bien).

Une balade où à la fin vous pourrez vous dire : c’était chouette que l’on ait fait ça ensemble !

3. Le sommet est une victoire d’équipe

montée au sommet à VTT

Si vous êtes le plus fort en montée, ravalez votre ego. Ralentissez et attendez.

Si cela vous rend fou d’attendre, changez de rythme, améliorez votre technique en lisant mieux le terrain, essayez de grimper sans changer de développement (choisissez une vitesse et n’en changez plus). Ça devrait calmer vos ardeurs.

Au contraire, si vous êtes l’escargot dans les montées, établissez clairement vos préférences à votre partenaire et soyez très honnête, n’ayez pas de honte, n’ayez pas peur de blesser ou de ne pas faire plaisir :

Voulez-vous que votre partenaire reste avec vous pour discuter ? Dites-le !

Voulez-vous que votre partenaire monte seul(e) devant sans s’occuper de vous ? Dites-le !

Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup (comme dirait la grand-mère d’une certaine Martine), et c’est le meilleur catalyseur pour la dispute qui va suivre.

Donc : Soyez clair et direct, personne ne peut se mettre à votre place, et vous ne pouvez pas prétendre à connaître les aspirations de votre partenaire.

4. Descendez, mais attendez

DH VTT

Peut-être que, à la descente, vous êtes plus technique et rapide que votre partenaire. Vous aimez la sensation de vitesse, de passer des parties trialisante et vous voulez vous laisser aller à la descente.

C’est bien.

Mais attention, si vous descendez pendant 15 minutes à fond et qu’ensuite vous attendez 10 minutes et que vous vous plaignez d’attendre, vous vous mettez en mode "ça va péter".

Pour éviter cela, divisez la descente en petits segments. Lâchez-vous pour une partie de la descente, puis arrêtez-vous et attendez que votre partenaire rattrape son retard.

Vous pouvez aussi laisser votre partenaire partir devant, avant de reprendre la tête.

5. Pas d’impasse sur l’énergie

boire VTT

Ne lésinez pas sur les pauses boisson et les arrêts casse-croûte. Avoir faim ou soif à vélo, c’est une torture qu’on ne souhaite à personne : il n’y a plus de force dans les jambes et la suite, c’est le coup de barre, et ça ne pardonne pas.

Privilégiez des arrêts pour reprendre de l’énergie, et emmenez avec vous des aliments que vous êtes sûr d’aimer tous les 2. En clair, tablez plus sur le carreau de chocolat que sur le dernier gel énergétique à la mode, hyper sucré, avec un goût chimique qui donne soif rien que de le regarder.

6. Vous êtes là avant tout pour le plaisir

paysage vtt

Le VTT est, au-delà du sport, une façon de communier avec la nature, de se retrouver dans des endroits où il n’y a que vous, où il n'y a pas d’autre bruit que le vent dans les feuilles des arbres.

Arrêtez-vous !

Regardez la nature, profitez de l’instant. Rendez vous compte de la chance que vous avez d'être là.

Prenez de belles photos. Racontez des blagues. Soyez patient.

Riez !

7. Utilisez les bons mots

vttistes ensemble sur un chemin

Sauf si vous l’êtes vraiment (et quand bien même), vous n’êtes pas instructeur moniteur de VTT : n'essayez pas de coacher votre partenaire.

Laisser un professionnel (comme un adhérent MCF) s’en charger.

8. Terminez la balade avec une activité relaxante

VTT crème glacée

Cela peut être boire une bière, manger une glace ou ingurgiter une choucroute.

Quoi que vous fassiez, prenez un moment pour célébrer votre petite victoire.

Vous avez fait du VTT ensemble, vous avez aimé tous les 2, c’était vraiment bien et vous avez envie que ce moment se reproduise à l’avenir. Marquez ce moment avec quelque chose de mémorable.

9. Plan B : Appeler un pro

Si vous êtes arrivé dans une impasse, il reste le plan B.

Contactez un professionnel du VTT. Il saura identifier le bon parcours, choisir les bons mots, donner les bons conseils (peut être les mêmes que vous auriez pu donner, mais là ils seront entendus… et appliqués...).

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

A lire aussi sur UtagawaVTT

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant