Test du phare K-Lamp EXM 3400 : Comme en plein jour !

Matériel Eclairage 7 minutes
Dernière mise à jour le

Dans la catégorie lampe qui éclaire vraiment très fort on a testé la EXM 3400 Enduro de chez K-Lamp.

On ne présente plus K-Lamp : petite société française qui a basé sa notoriété sur des produits au rapport qualité prix très ajusté et un marketing uniquement sur le bouche-à-oreille.

Nous sommes privilégiés sur UtagawaVTT, à chaque fois que le boss de K-Lamp sort un nouveau produit orienté VTT, il nous en parle, nous dit pourquoi c’est une amélioration au sein de sa gamme ou sur le marché.

En fait, il fait une veille serrée des évolutions technologiques, il teste, il regarde si cela tient ses promesses et il intègre tout cela dans un nouveau produit si cela correspond aux attentes.

L’équation n’est pas simple à trouver, les paramètres de développement principaux sont :

  • La qualité de l’éclairage : la température de la lumière, le type de faisceau, la puissance, le nombre de leds, le nombre de modes d’éclairage
  • L’alimentation : la consommation, la capacité de la batterie, la qualité et le poids de l’alimentation, la durée de recharge, la méthode de charge (USB / secteur)
  • Le design : adapté à la pratique ciblée, ergonomique et capable de dissiper correctement la chaleur sans être un danger pour l’utilisateur, le poids, la taille, la facilité et la rapidité d’installation, le packaging
  • La sécurité : la fiabilité des produits dans le temps, leur capacité de recyclage
  • Le prix : que cela soit économiquement acceptable pour le marché en intégrant les coûts de distribution, les marges, le SAV

Déballage

Tout d’abord à l’ouverture, le packaging est soigné, c’est une petite boite rigide bien pensée, avec des compartiments de bonnes facture qui contient tout ce qu’il faut :

  • La lampe
  • La batterie
  • Le chargeur
  • Le système d’accroche sur le casque
  • Un bouton télécommande installable sur le cintre

C’est propre, simple et efficace.

Package K-Lamp EXM 3400

Ensuite, le système d'attache de K-Lamp a fait ses preuves. Le kit d’installation comporte des sangles à passer dans les aérations du casque, le support peut aussi être collé sur le casque. C’est un montage type GoPro, avec un axe pour l’inclinaison du corps de lampe fixé sur un support clipsable. Encore une fois, c’est simple, léger et fonctionnel. À l’usage, l’installation de la lampe se fait en moins de 3 minutes.

Le parti pris de K-Lamp c’est que sur ce type de modèle pour VTT, l'éclairage doit se faire sur le casque du pilote et pas sur le vélo (bien qu’il y ait un kit offrant cette possibilité). Sur UtagawaVTT on est convaincu par cette approche : on met ce qui éclaire le plus puissamment sur le casque pour suivre le regard du pilote, mais on complète avec un autre éclairage plus large et moins puissant sur le cintre avec batterie intégrée pour plus de sécurité. Ce type de dispositif implique de déporter l’alimentation pour éviter un poids trop important sur la tête et donc impose d’avoir un câble suffisamment long pour porter la batterie dans le sac d’hydratation : c’est ce qui est fait sur le EXM 3400 Enduro.

La batterie est également équipée de fixations scratch pour une installation sur le cadre ou pour conserver plié l’excès de câble. En situation, la lampe s’installe en quelques minutes, et on ne sent quasiment pas le poids (environ 150g) supplémentaire sur la tête.

Utilisation

La EXM 3400 est composée de 3 LEDs, est est conçue pour un éclairage très puissant destiné aux pratiques qui imposent de la vitesse : le VTT Enduro ou DH voire la moto Enduro.

3 LEDs EXM 3400

Elle éclaire loin, large et très fort à plein régime.

Autant vous dire qu’on y voit presque comme en plein jour.

K-Lamp, a sélectionné des LEDs fiables et puissantes avec une température rendant les contrastes des chemins bien détaillés. Ils ont également choisi de placer des lentilles devant les Leds spécialement pour la pratique :

  • 2 faisceaux longue portée
  • une lentille plus diffusante.

D’après les spécifications du constructeur, c’est 3400 lumens qui sont délivrés à pleine puissance. La preuve que cela éclaire fort, il n'est pas autorisé d’avoir une telle puissance sur le réseau routier, donc on réservera ce mode aux descentes rapides sur les chemins techniques (c'est pour ça qu'il y a Enduro dans le nom... elle peut aussi être utilisée à motocross)

Puissance de l'éclairage et autonomie

La lampe dispose de 4 modes de puissance et chacun influe évidemment sur l’autonomie.

En raison de la grande puissance délivrée à plein régime, il faut une batterie qui tienne le courant demandé. La lampe embarque une alimentation de 7000mAh, ce qui permet d’avoir une autonomie très longue sur des modes d’éclairages moins puissants, mais tout de même adapté à une situation particulière (on ne roulera pas à VTT avec le mode économique par exemple).

Ainsi, le mode économique dure plus de 12 heures avec environ 300lm. Idéal pour réparer, être vu ou en mode frontale pour du camping, ça suffit largement et ça dure très longtemps. Le mode 30% offre plus de 7 heures et en mode 60% c’est plus de 3h30 à plus de 2200lm. Enfin en mode 100% à 3400lm, l'autonomie chute à 1h05 environ (specification constructeur 1h15); attention aux doigts ça chauffe, mais à l’usage pas besoin d’une telle puissance tout le temps.

Test autonomie EXM 3400

En vérifiant l’autonomie annoncée à pleine puissance nous avons compris l’intérêt du design de cette lampe : le châssis est un échangeur thermique intégré pour diffuser le plus efficacement possible la chaleur produite par les LEDs. En statique (sans mouvement) la lampe se met en protection assez rapidement, car elle chauffe. Elle passe alors automatiquement sur un mode d’éclairage inférieur.

On a dû être créatifs et installer 2 petits ventilateurs pour simuler un flux d’air, et, avec une batterie neuve qui sortait de charge complète nous avons trouvé environ 1H05 d’éclairage à plein régime. Très proche de la spécification de K-Lamp à 1h15.

Ce qui est intéressant c’est que même lorsque la batterie n’a plus assez d'énergie pour allumer les LEDs à plein régime, les modes d’éclairage inférieurs restent encore disponibles. On a vraiment vérifié les 12H00 annoncées en mode éco !

Les modes de puissance sont activables grace à une simple pression sur un bouton de la lampe… or, à ce moment-là, vous vous dites que la lampe est sur la tête du pilote, et qu’on vous a parlé d’une télécommande dans la boite n’est-ce pas ? Vous avez raison, la lampe est totalement pilotable avec une simplissime télécommande installable en 30 secondes au guidon. Futé !

Télécommande EXM 3400

K-Lamp a positionné des LEDs rouges à l’arrière de la lampe, un bon point pour être vu. Peut-être que sur une prochaine version on pourrait y ajouter un accéléromètre afin de matérialiser le freinage, cela remplacerait bien notre feu arrière préféré, le Efitnix Xlite100.

Conclusion

Lampe VTT nocturne 3 LEDs

Qui peut le plus peut le moins

C'est un peu l'adage de ce phare qui éclaire vraiement très fort avec une autonomie bien adaptée. A moins de 170€, c'est un rapport qualité-prix excellent pour cette K-Lamp EXM 3400 Enduro avec finition et qualité au rendez-vous. A réserver aux aficionados de sentiers techniques et rapides en mode nocturne ou aux bikepackeurs qui souhaitent bénéficier d'un éclairage sur la durée grâce à une autonomie importante.

Elle complètera parfaitement l'un de nos choix "plus génériques" et moins exclusifs de notre Top 5 des meilleurs lampes VTT pour rouler la nuit.

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant