Vous voudriez partir en voyage à vélo mais vous ne savez pas par où commencer ?

Dans cet article nous répondrons aux questions suivantes :

  • Quel vélo choisir sans y laisser un bras ?
  • Quel matériel indispensable emmener en plus du matériel habituel ?
  • Comment transporter le matériel de manière efficace ?
  • Où partir en évitant les galères ?
  • Quelle est la journée type en voyage à vélo ?

Quel vélo choisir ?

Cela dépend du choix du parcours et de votre budget.

Certes... mais cela ne vous avance pas beaucoup sur la question.

Si vous êtes là, c’est surement que vous n’êtes jamais parti.

Supposons que vous n’ayez pas envie d’investir 2 salaires dans un vélo de voyage, il vous faut donc un vélo peu onéreux, capable de s’adapter à n’importe quel type de route ou chemin.

Lorsqu’on voyage à vélo, on n’est pas toujours à côté de sa monture, que ce soit pour une visite où même lorsqu’on fait les courses, et se faire voler sa nouvelle randonneuse alors qu'on a cassé sa tirelire pour se l'offrir aurait de quoi en dégouter plus d’un !

Le type de vélo que nous avons trouvé pour répondre à ces attentes est le VTT semi-rigide.

Il vous assurera de ne jamais être limité, de passer où vous voudrez. La stabilité s’est beaucoup améliorée ces dernières années, surtout avec un cintre « large ». Les VTT entrée de gamme (400€-1000€) sont quasiment tous dotés d’œillets, indispensable pour y attacher une remorque. De plus, ils sont relativement rigides.

Pour avoir fait 750km avec un Bianchi haut de gamme dont les bases bougeaient de 2cm à chaque coup de pédale dû au poids des sacoches, je garantis qu’avoir un vélo latéralement rigide est agréable.

Pour ne pas trop perdre en rendement sur la route, des pneus à profil lisse sont conseillés. Les Schwalbe Marathon sont plébiscités par la communauté des voyageurs à vélo, et par nous aussi !

Enfin des bar ends, type spirgrips, vous permettront de changer de position, pour un surplus de poids minime et sans encombrement.

Que ce soit sur piste cyclable ou en montagne, un VTT sera toujours à l'aise !

Quel matériel indispensable emmener ?

Au delà des conseils donnés dans le guide de préparation au voyage longue durée, si vous voulez être autonome et libre d’aller où vous voulez, il vous faut impérativement de quoi dormir et cuisiner.

  • Une tente light est vivement conseillée, par exemple la QuickHiker Ultra Light 2, qui pour un investissement minime vous tiendra au sec.

QuickHiker Ultra Light 2

  • Un réchaud léger à alcool, ou à gaz est nécessaire, avec une ou deux popotes.
  • Un filtre à eau ne pèse que 40g et vous permettra d’être autonome en eau.
  • Des barres de céréales, pâtes de fruits et autres sont aussi bien utiles.
  • Il vous faudra des vêtements techniques, légers et séchant vite.

Comment transporter le matériel sur le VTT de manière efficace ?

Deux choix s’offrent à vous :

  • sacoches
  • remorque

Nous avons testé les deux.

La remorque permet d’emporter plus de choses, et est plus facile à mettre et à enlever du vélo.

Les sacoches nécessitent de fixer un porte bagage. Elles sont bien plus légères à vide qu’une remorque, et permettent de passer partout. La remorque est problématique dans les passages étroits, en dévers, sur les trottoirs...

Enfin les transports en commun n’aiment pas vraiment les remorques, ce dernier argument nous a fait pencher notre choix en faveur des sacoches .

Où partir en évitant les galères ?

Dans les Dolomites, superbe piste VTT

Pour un premier voyage choisir un itinéraire balisé est une sécurité. Il y a par exemple le réseau EuroVélo ainsi que de nombreux itinéraires régionaux, comme le Munich-Venise, la Véloscénie, la Loire à Vélo, le canal du midi...

Pour créer un itinéraire le fond de carte OpenCycleMap est particulièrement bien adapaté.

Le site Opentraveller permet de tracer automatiquement un itinéraire entre 2 points, en tenant compte du type de vélo: VTT, cyclo ou vélo de route.

La journée type de voyageur à vélo en couple

8 h : Réveil. Olivier s’occupe du petit déjeuner, il allume le réchaud pour faire chauffer de l’eau. Claire range les affaires dans la tente, sac de couchage, oreillers et matelas dans leur housse. Nous prenons le petit déjeuner, généralement à base de pain, fruits et de confiture. Nous nous préparons puis rangeons la tente et remettons tout dans les sacoches.

10h : Départ ! Nous avalons les premiers kilomètres vers notre future destination. En fonction de la météo et de notre énergie, nous roulons entre 3 et 4h. L’objectif est de faire le maximum de kilomètres le matin. Question de choix personnel, nous préférons pédaler le matin car le départ après la pause déjeuner est souvent difficile. En plus, cela nous laisse du temps en fin d’après-midi pour flâner et visiter. La météo est également à prendre en compte.

13h : A table ! Il est l’heure de manger ! Le midi, nous pique-niquons. Au menu : pain, condiment à tartiner, légumes simples à manger (tomates cerises, concombres, poivrons…). Quand on part à la journée prendre des fruits et des légumes peut sembler lourd et superflu, mais sur le long terme c’est nécessaire. En plus l’eau des tomates, concombres, melon permet de se réhydrater, point à ne pas négliger. Nous prenons une petite pause après le repas pour nous reposer et prévoir l’hébergement. L’avantage de réserver l’hébergement le midi est que cela nous permet d’adapter l’étape à notre fatigue. De plus, dans les pays européens que nous avons traversés nous n’avons jamais eu de problème pour trouver où dormir. Nous privilégions les campings, mais nous aimons également alterner entre Airbnb, bed and breaskfast et hôtels.

14h30 : C’est reparti pour l’après-midi ! Lorsque nous ne sommes plus très loin de notre destination, nous nous arrêtons faire les courses. Nous achetons le repas du soir, du petit-déjeuner et du déjeuner du jour suivant.

17h30 : Arrivée à l’hébergement ! Si c’est un camping ou un bivouac nous montons la tente, puis prenons une douche. Nous en profitons pour faire une lessive qui séchera avec les dernières lueurs du jour. Suivant l’envie on se promène autour du camping. Ensuite c’est repas, planification du jour suivant et dodo !

Claire & Olivier
Nous sommes Claire et Olivier, deux jeunes voyageurs à vélo. Nous avons effectué nos premiers périples l’an dernier, de Bordeaux à Hendaye et de Munich à Venise en traversant les Alpes. Cette année nous souhaitons traverser l’Europe du Sud au Nord, d’Athènes à Tallinn. Nous effectuerons le voyage de 3 500 km en deux mois, de juin à août 2019. Notre objectif final est de mettre en ligne un site Internet regroupant l’ensemble des informations nécessaires (tracé GPX, magasins d’alimentation, hébergements …) permettant aux cyclo-voyageurs de traverser l’Europe de la Méditerranée à la Baltique. Nous parlons de notre projet et de nos aventures à vélo sur notre site Cyclotopo.

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

A lire aussi sur UtagawaVTT

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant