Que ce soit pour les vacances ou simplement pour aller découvrir de nouveaux sentiers sur une journée, le transport du VTT est une activité dont nul VTTiste ne peut s'affranchir. Voici donc nos 9 conseils. Ils sont basés sur plusieurs années d’expériences, d’innombrables tests avec différents vélos, l’utilisation de plusieurs véhicules et accessoires... et aussi plein d’erreurs que nous avons commises et que l’on partage afin de vous éviter de faire les mêmes.

1. Placez les vélos à l'intérieur du véhicule (si possible)

Si vous êtes en mesure de transporter vos VTT à l'intérieur de votre véhicule c'est le mieux, car cela élimine presque tous les autres points de cette liste ! Si vous êtes en mesure de le faire, vous pourrez ne pas tenir compte des points 2, 4, 5, 6, 7 ou 8 ci-dessous.

Conseil : Une fourgonnette est idéale pour transporter des vélos à l'intérieur.

2. Investissez dans un porte vélo de bonne qualité

C'est très simple, si vous voyagez de plus d'une heure ou deux, investir dans un porte de vélo de qualité rendra presque tous les autres points de cette liste plus faciles à réaliser.

Conseil : Nous recommandons un rack d'attelage style plateau, ce qui veut dire que votre véhicule doit être équipé d’un dispositif d’attelage. Par exemple le Thule Velocompact ou le Mottez A018P4RA

3. Vérifiez que les vélos n'ont pas de points de contact

Lors du voyage, avec les vibrations dues à la route et les mouvements de conduite, si vos vélos touchent quelque chose, alors les frottements seront amplifiés. Cela pourra potentiellement abimer le métal ou le carbone de vos cadres, ou pire les plongeurs de vos suspensions. Cela peut donc entraîner de gros dégâts au vélo et vous coûter plutôt cher. Un porte vélo de qualité maintiendra le vélo en ne prenant contact que sur les pneus.

Conseil : S'il existe des points de contact que vous ne pouvez pas éliminer, utilisez des enveloppes à bulles, des chiffons ou une autre forme de protection pour empêcher l’usure due au frottement.

4. Le toit de votre véhicule n'est pas fait pour votre VTT

Bien que vous puissiez acheter une galerie de toit de qualité, nous ne recommandons pas cela. Voici pourquoi :

  1. Cela augmente la consommation de carburant de votre véhicule de manière importante, et sur UtagawaVTT on aime l'écologie raisonnée !
  2. Cela fait beaucoup de bruit et peut être fatiguant à la longue
  3. Vos vélos sont en première ligne pour prendre des insectes et des gravillons qui peuvent abimer le cadre ou les suspensions
  4. Un moment d'inattention et vous passer sous un tunnel trop bas, ou un péage d’autoroute limité en hauteur (ce qui exclut également l'utilisation des abonnements autoroutiers)

5. Attachez vos vélos (avec un bon antivol)

La plupart des porte vélo plateau de qualité incluent un système de verrouillage - généralement des câbles. Utilisez les pour bien attacher votre vélo afin qu'il ne bouge pas et qu'il soit bien arrimé au porte vélo..

Lors d'un long voyage, il vous arrivera de faire des pauses ou simplement vous arrêter pour passer une nuit, faire des courses etc. Pensez donc à prendre un bon antivol (comme ceux de chez Kryptonite par exemple) !

Pour passer une nuit, demandez à votre hôte la possibilité de remiser vos vélos dans un local fermé et à défaut emmenez les dans votre logement si vous le pouvez.

Conseil: Vous pouvez aussi souscrire une assurance vol et casse pour vélo, voir notre article sur comment bien choisir son assurance vélo

6. Suivez la météo

Les vélos ne craignent pas forcement l'eau, mais rouler sur route par temps humide ou de neige (pire avec le sel pour le déneigement) peuvent générer de la corrosion et des saletés. En tout état de cause, si vous pouvez rouler par temps sec, c'est mieux !

Conseil: Installez une des nombreuses applications météo sur votre smartphone.

7. En cas de mauvaise météo, protégez votre vélo

Si la neige ou la pluie est inévitable lors du voyage, protégez les parties sensibles du VTT comme les commandes du guidon et la transmission avec des sacs poubelle.

Conseil : Prenez des sacs solides, car avec le vent ils peuvent se déchirer.

8. Lavez et lubrifiez votre vélo une fois arrivé à destination

Un bon lavage (pas au nettoyeur haute pression svp !) nettoie votre vélo de la saleté de la route, cela empêchera toute corrosion ultérieure si par exemple il y a des traces de sel. Ensuite, lubrifiez toutes les pièces qui ont un mouvement mécanique, comme vous le feriez normalement.

Conseil: Le Squirt pour une protection durable est idéal et pour lubrifier votre vélo, le kit de produits Muc-off est très complet pour un nettoyage et nous aimons bien aussi le très efficace Bike nettoyant de chez WD 40

9. Vérifiez la pression des suspensions et des pneus à l'arrivée

Les changements d'altitude et la température de l'air peuvent affecter et la pressions des pneus et le comportement des suspensions. Vous devez simplement vérifier où vos pressions une fois que vous arriverez à votre destination et vous assurer que les paramètres sont normaux par rapport à vos réglages.

Conseil : Avant de partir, notez la pression des pneus, de la fourche et de l'amortisseur.

Et vous ? Avez-vous des conseils de transport ? Partagez-les dans la section des commentaires ci-dessous!

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

A lire aussi sur UtagawaVTT

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant