VTT d'occasion : Tous les points à contrôler pour ne pas se faire avoir

Conseils Matériel 10 minutes
Dernière mise à jour le

Le prix des VTT a flambé ces dernières années, les avancées technologiques toujours plus innovantes, rapides et intéressantes pour le pratiquant incitent à regarder l’offre du parc d’occasion pour bénéficier d'un VTT à prix abordable.

Cependant, avant de passer à l’acte, il y a plusieurs points indispensables à contrôler avant de passer à l’acte d’achat.

Le principe reste simple : vérifier l'état général, si le vélo n'est pas volé et obtenir le juste prix.

attention à la garantie : elle n'est évidemment réservée qu’au premier acquéreur donc à vous de faire confirmer quant à l'entretien et vous fier au bon état général du vélo.

On aura intérêt de surtout :

  • demander la facture d'achat,
  • vérifier, dans le cas où le vélo a été acheté
  • les factures d'entretien par un professionnel (fourche,freins, amortisseur...).
  • poser des questions pratiques au vendeur :
    • est-ce une première main ?
    • quel est le motif de la vente?
    • faire l'inspection complète dans de bonnes conditions d'éclairage
  • demander où est stocké le vélo habituellement ?( Attention aux caves humides !)

Les points de contrôle

VTT occasion

Le cadre

C'est l'élément le plus important :

  1. vérifier évidemment qu'il soit à votre taille ainsi que son poids,
  2. état général : peinture, rouille, impacts éventuels,
  3. points de soudure ou raccords colles pour cadre en carbone,
  4. pour les cadres en matériaux composites vérifier l'absence de carbone et de rupture de fibres,
  5. déformations éventuelles du top tube horizontal, pédalier et triangle arrière (haubans et bases),

Attention, car comme pour les voitures, méfiance quant aux numéros de série limés et refrappés ainsi qu'aux cadres repeints.

L'Identification du vélo est obligatoire

Depuis le 1er janvier 2021, tous les vélos neufs vendus doivent être marqués d’un numéro unique inscrit dans le « fichier national unique des cycles identifiés » (FNUCI). Cette obligation est étendue aux modèles d’occasion vendus par des professionnels, à partir de juillet 2021.

L’identification n’est en revanche pas obligatoire pour les vélos pour enfants (<16 pouces)

En cas de revente, le propriétaire doit en faire la déclaration auprès de l’opérateur agréé ayant fourni l’identifiant et communiquer à l’acquéreur les informations permettant d’accéder au fichier pour qu’il puisse y enregistrer les données le concernant.

Lorsque le vélo change de situation : vol, restitué après un vol, mise au rebut, destruction ou fait l’objet de tout autre changement de statut, son propriétaire en doit informer l’opérateur agréé dans un délai de deux semaines.

L’ensemble des identifiants est stocké dans une base de données qui contient le nom, prénom ou raison sociale du propriétaire, mais aussi diverses informations d'identification du vélo (une photo par exemple).

Pour en savoir plus : Décret n° 2020-1439 du 23/11/2020 relatif à l'identification des cycles, JO du 25 novembre 2020

Plusieurs acteurs existent :

Attention, le gravage d'un cadre en Carbone ou en Titane est déconseillé, mieux vaut un sticker "indécollable".

Le statut du vélo figurant dans le fichier national unique est accessible librement grâce à l’identifiant du cycle. Ainsi, lors de l’achat d’un vélo d’occasion entre particuliers, l’acheteur peut vérifier si le vélo n’est pas déclaré volé.

Par exemple avec une identification de type sticker : Le sticker est lié au numéro de série gravé sur le cadre. Le tout est dans une base de données nationale accessible par la police. Votre vélo est volé vous le déclarez via le service en ligne. Même si le sticker est enlevé, le vélo est retrouvé grâce au numéro de cadre. Vous pouvez ainsi retrouver votre vélo. La police a en stock des millions de vélos non réclamés. Là vous serez contactés et saurez qu'il a été retrouvé.

Le tube de selle

Sortez le tube de selle complètement et assurez-vous qu'il n'est pas coupé trop court lorsque vous réglez le vélo à votre taille. Il doit rester au minimum 10 cm qui pénètrent à l'intérieur du cadre. En deçà vous risquez de casser le cadre.

Roulements à billes et axes

Ce sont des pièces très sollicitées qui craignent l'humidité, la rouille et le sable, donc elles méritent une attention particulière lors du contrôle.

VTT roulements

La direction

Elle ne doit présenter aucune résistance lorsque vous levez la roue avant en appui sur la roue arrière tout en tournant le guidon de gauche à droite. Puis, lorsque le VTT est sur 2 roues, bloquer le frein avant : il ne doit y avoir aucun jeu dans la direction, ni dans la fourche, ni dans les freins…

Les articulations du cadre (surtout pour les VTT tout suspendus)

Le triangle arrière est mobile autour de différents points de pivot, ce qui permet à l'amortisseur de fonctionner. Ainsi, pour vérifier l'absence de jeu, tenir fermement le vélo dans une main tout en contraignant latéralement le cadre avec l'autre main et en faisant un mouvement de cisaille : rien ne doit bouger. Soulever le VTT en le tenant par l'arrière de la selle tout en plaquant les roues au sol et relâcher. Ce mouvement, avec plus ou moins d'amplitude, permet de contrôler l'absence de jeu sur le plan vertical.

Les suspensions

La fourche

suspensions

Vérifier l'état de la surface des plongeurs (tubes pour absorber les chocs) : il ne doit y avoir aucune rayure, ils doivent coulisser parfaitement et silencieusement si l’on exerce une pression sur le cintre. Il ne doit y avoir aucun jeu avant-arrière.

Si vous le pouvez, demandez à déposer la potence pour vérifier la hauteur du tube de fourche... Ça permet d'éliminer une surprise avec un tube de fourche trop court, car certains ont le coup de scie facile 😳 .

L’amortisseur (pour les VTT tout suspendus)

Avec votre poids, tester le piston de l'amortisseur en sautillant sur le vélo assis sur la selle, il doit coulisser parfaitement et en silence, s’enfoncer et revenir de manière fluide.

Pour ces vérifications, n’oubliez surtout pas :

  • Les joints/soufflets anti-poussière doivent être propres et en bon état;
  • Il ne doit y avoir aucun jeu au niveau des fixations arrière, de l’axe petit pivot et du basculeur;
  • Aucune fuite ni dépôt d'huile sur les fourreaux, etc. ne doit être présent;
  • Si l'amortisseur possède des réglages, actionner ceux-ci pour être sûr qu'ils fonctionnent correctement (blocage, vitesse d'enfoncement ou de rebond).

Pensez à demander toutes les factures de révision (environ une fois/an) ou les factures des pièces si le propriétaire faisait l’entretien lui-même (s'il a acheté les éléments en ligne, cela ne devrait lui poser aucun problème).

Le pédalier et la transmission

Vérifier l'état des plateaux et pignons : faire attention à ce qu’aucune dent ne soit tordue ou cassée.

La chaîne

Son allongement est signe d’usure. Vous pouvez vérifier son usure avec un outil ou bien de manière plus empirique : pincez un maillon de la chaîne au niveau d’un des plateaux, et tirez-le vers l’extérieur. Si vous arrivez à voir le sommet de la dent, la chaîne est à remplacer, car elle est usée. On en parle sur notre article concernant l'usure de la chaine.

chaine VTT

Les dérailleurs et le passage de vitesse

Vérifier l'alignement du dérailleur dans l'axe de la chaîne et que la patte du dérailleur arrière ne soit pas tordu. Si tout est normal à l'avant et à l'arrière, vérifier qu'il n'y ait pas de jeu ainsi que le bon fonctionnement des ressorts de rappel. Ensuite, sur tous les plateaux tester le maximum de passage de vitesse. Si problème tester si les dérailleurs sont non défectueux : impossible de croiser au maximum les vitesses sur les triples plateaux avec certaines marques. Il est très important de ne pas oublier de contrôler les galets du dérailleur arrière: la propreté est un gage de bon entretien. Enfin terminer par la vérification des leviers de changement de vitesse, contrôler l'indexation et l'état des câbles et des gaines.

Contrôle de l’état des freins

Tous les VTT récents sont équipés de freins hydrauliques à disque.

  • Vérifier l’état des plaquettes;
  • Vérifier l'état des disques, qu’ils ne soient ni voilés, ni creusés, et que les vis de fixation au moyeu ne soient pas foirées;
  • S’assurer qu’il n’y a pas de pas de frottement lors de la rotation.

Les leviers de frein ne doivent pas être trop souples ou trop durs sous vos doigts.Trop de souplesse peut vouloir dire qu’il y a de l’air dans le circuit hydraulique. Ce n’est pas grave en soi, mais il faudra prévoir de purger et remplacer le liquide qui est un acte technique simple, mais qui nécessite du matériel.

Attention, si la purge est mal faite il y a de l'oxydation sur les parties métalliques des durites…

Contrôle de l’état des roues

Dans un premier temps, démontez les roues et faites les tourner autour de leur axe pour vérifier l'état des roulement et des cliquets.

Le rythme doit être régulier,sans résistance. Il ne doit pas y avoir de clic ou de clac dans le tempo sinon il y aurait un ressort ou une liaison endommagée. En gros ça ne doit pas gratter sous vos doigts lorsque la roue tourne.

Vérifier :

  • l’absence de roue voilée ou de plats
  • l’absence de jeu entre la cassette et le corps du moyeu (en venant en butée sur les cliquets)
  • l’état des écrous de fixation
  • l'état des pneus et l'usure des crampons

Ensuite, remonter les roues sur le vélo,vérifier la bonne rigidité latérale des jantes et l'absence de jeu (regardez la tension des rayons si vous êtes compétent !)

Essai du VTT

Mettez vous à la place du vendeur, il va avoir peur que vous ne reveniez pas... donc proposez lui une garantie (laissez lui une pièce d'identité par exemple).

D'abord, essayer le vélo sur la route, c'est à ce moment qu'il faut être à l'affût des bruits. Freinez, changez de vitesse, et assurez-vous que tout fonctionne bien sans bruit bizarre. Puis sur chemin accidenté, se mettre en en danseuse pour juger la rigidité du cadre. Bien solliciter tous les organes du VTT et dans toutes les configurations possibles.

Ne vous mettez tout de même pas en situation d'endommager le vélo, sinon c'est pour vous !

test VTT

Remplacement des pièces d'usure

Il faut toujours prévoir un budget supplémentaire pour sa sûreté et envisager :

  • de faire faire un entretien des suspensions
  • une purge des freins
  • de changer les plaquettes de frein
  • de faire dévoiler les roues
  • de changer les pneus
  • de faire changer la chaîne et la cassette

Négocier le prix

Relever les points négatifs pour faire baisser le tarif. Pour cela, n'hésitez pas à argumenter qu’avec l’entretien supplémentaire que vous devrez faire, cela nécessite un rabais (n'abusez pas tout de même, pour référence, un entretien simple est inférieur à 100€, en revanche si il est complet avec purges de toute l'hydraulique (suspensions, freins, selle) cela peut chiffrer jusqu'à 400€).

Conclusion

Comme pour l'achat d'une voiture, l'achat d'un VTT d'occasion nécessite du bon sens et quelques connaissances techniques. Si vous n'êtes pas sûr de vous, adressez vous a un professionnel : le vélo sera peut être un peu plus cher, mais en bon état et avec une facture et potentiellement une garantie.

N'oubliez pas cependant, vous ne pouvez vous fier qu'aux dires du vendeur pour connaitre le passé du VTT et vous n'avez pratiquement aucun recours en cas de problème si vous l’achetez auprès d'un particulier.

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant