5 étapes pour acheter votre prochain vélo sans douleur au porte monnaie

8 minutes
Dernière mise à jour le
Conseils Matériel Achat

Les vélos sont de plus en plus chers à l’achat ? Bon, même si l’excellent dossier de Vojo sur le sujet dément cette perception à montage équivalent. Les innovations technologiques sur les VTT et en particulier les VTTAE de ces dernières années ont sans doute une responsabilité dans l’inflation des prix.

Aujourd’hui trouver un (vrai) VTT neuf et disponible à moins de 1000€ n’est pas impossible, mais relativement compliqué, et trouver un (vrai) VTTAE à moins de 2000€ est aussi une tâche ardue.

Quand on parle de vrai VTT, on cible des vélos qui permettent de pratiquer le VTT en mode sportif et non pas de vélos estampillés VTT qui ont simplement l'appellation et l’esthétique, mais pas la solidité où l’ergonomie nécessaire à la pratique.

Voici donc quelques astuces pour se préparer à l’achat d’un équipement de plusieurs milliers d’euros.

Trouver le bon VTT

On ne va pas trop s’attarder sur le sujet, mais pour faire simple :

  1. Ne cédez pas face aux sirènes du marketing,
  2. Connaissez bien votre besoin, pour que le VTT que vous voulez acquérir soit vraiment celui qu’il vous faut.
  3. Pas d’achat hâtif (ou compulsif) chez un revendeur ou devant une annonce, prenez votre temps.

On vous renvoie à quelques articles sur le sujet :

velo-moustache

Mais au-delà de trouver le bon produit, comment se préparer FINANCIÈREMENT à son achat ?

Tout d’abord en tant que bon paysan qui aime la nature 🌱, on évite de contracter un prêt pour un vélo. Les institutions financières ne concèdent que des prêts à la consommation pour un vélo, et en général les taux sont élevés, ce n’est souvent pas le bon plan.

La doctrine que l’on défend c’est que l’achat d’un VTT, c’est comme l’achat d’une résidence ou d’une voiture : ça se prépare.

Et si vos revenus et votre patrimoine ne vous permettent pas d’acheter sans épargner, il faut se préparer plusieurs années à l’avance pour acquérir votre vélo.

Car tout est dans la préparation.

On va partir du principe que vous avez une capacité d’épargne. En clair, pour acheter votre VTT plus tard, il faut mettre de l’argent de côté. 🤓

De combien ai-je vraiment besoin ?

euros

Identifier le montant de votre futur achat n’est pas suffisant.

N’oubliez pas d’inclure :

  • les frais d’entretien (environ 150€ par an sur la durée de possession de votre VTT),
  • les équipements et accessoires pour votre pratique et pour le transport de votre VTT,
  • l’assurance vélo si vous en souscrivez une.

💡 Pour alléger la facture, pensez à regarder si des aides sont disponibles sur le site MesAidesVélo.

Attention, souvent il s’agit d’un remboursement post achat qui intervient plusieurs mois après la transaction avec le vendeur.

Comment épargner ?

Vous avez tout intérêt à épargner le plus tôt possible afin de lisser l’effort financier dans le temps.

Épargner, ça s’anticipe et c’est de la discipline.

L’objectif d’épargne doit être cohérent avec vos revenus (actuels et anticipés). Il est préférable de repousser votre échéance d’achat si le montant à épargner vous semble trop élevé par rapport à votre reste à vivre.

On n’a qu’une vie. 🕺

Épargnez de manière régulière et en mode automatique : certains préféreront mettre de l’argent de côté chaque semaine, d’autres le feront mensuellement… Les virements automatiques proposés par les banques sont un moyen de le faire de manière quasi indolore et sans oubli.

Nous vous recommandons de verser le montant que vous souhaitez mettre de côté à la réception de votre salaire, car il est toujours plus simple d'épargner en début de mois.

Les montants bonus, s’ils existent, vous aideront à remplir vos objectifs de financement plus rapidement. Par exemple :

  • les primes,
  • l’épargne salariale,
  • le 13e mois,
  • l’intéressement,
  • les cadeaux d’anniversaire sous forme d’argent,
  • la vente de votre ancien vélo.

De même, si vous n’avez pas dépensé l’intégralité de votre budget à la fin du mois, vous pouvez le mettre de côté afin d’optimiser votre épargne.

cochon-tirelire

Maintenant que vous avez défini votre objectif d’épargne, regardez s’il est compatible avec le montant du VTT que vous souhaitez acquérir.

Et vous devez impérativement faire quelque chose de l’argent épargné, sinon votre argent de côté perdra de la valeur en raison de l’inflation.

En plaçant votre épargne cela va rémunérer l’argent qui dort via des intérêts et bonifier votre effort d’épargne pour atteindre plus vite votre objectif d’achat.

Optimiser son épargne

Il faut choisir un support adapté à votre projet d’achat de vélo en tenant compte :

  • du montant de votre achat futur,
  • de l’échéance de votre achat,
  • de la fiscalité en place (les taxes à la sortie de votre argent),
  • du risque financier du placement visé (le capital est-il garanti ?),
  • de la liquidité du placement (je peux retirer l'argent lorsque j’en ai besoin).

Par exemple, si je veux acheter un VTT à 3000€ dans 3 ans, il faut que je sois sûr de pouvoir retirer AU MOINS 3000€ net d’impôt d’ici 36 mois de mon placement, cela représente un effort d’épargne mensuel d’environ 80€.

Panorama des supports de placement à considérer en priorité :

  • les livrets d’épargne bancaire sont proposés par la plupart des établissements bancaires. Le taux de rémunération est souvent attractif en début de période, puis diminue : ce type d’épargne est adapté pour de courtes périodes.
  • le livret d’épargne réglementé (LER) est un compte sur livret dont les modalités de fonctionnement sont définies par l’État. Ce type de compte est avantageux sur le plan fiscal et garantit un niveau élevé de sécurité des fonds. On retrouve dans cette catégorie le livret A, le livret d’épargne populaire ou encore le compte épargne logement (CEL) et le plan épargne logement (PEL).
  • l’assurance vie est un contrat conclu avec une compagnie d’assurance pour placer son épargne à des conditions fiscales avantageuses. La fiscalité appliquée dépend du type d’allocation choisi.

Les livrets d’épargne sont à capital garanti, mais ne servent que très peu d’intérêts 👎.

L’assurance vie est un bon compromis avec un risque faible et de la liquidité 👍.

Ensuite, vous pouvez aller jouer sur d’autres supports (qu’on ne traitera pas ici), il y en a des dizaines.

Le triptyque à considérer est toujours :

  • rendement,
  • risque,
  • liquidité.

Certains vous diront qu’au lieu d’avoir une garantie en capital qui sert peu d’intérêts ils préfèrent aller sur des supports en action où ils peuvent faire de très belles performances… ou tout perdre.

En fonction de votre profil, vous pouvez décider de ce que vous voulez faire et des risques que vous êtes prêt à prendre avec votre épargne.

L’investissement par objectif

En fait ce que l’on vient de voir c’est ce que l’on appelle de l’investissement par objectif. Vous voulez un VTT dans quelques années et vous devez avoir les moyens de le payer. Vous ne voulez pas investir dans un PEA, un PEL ou je ne sais quoi, vous voulez simplement un moyen de vous payer un vélo en préparant votre achat.

Sauf que choisir un investissement et l’optimiser chaque mois, c’est du travail, et il faut s’en occuper un minimum.

En écoutant le podcast La Martingale de Matthieu Stefani, on a découvert un acteur de la Fintech, Nalo, qui permet de faire fructifier son épargne sans effort et de manière sécurisée.

Ce système, basé sur un algorithme (un robo-advisor), bâtit une allocation sur-mesure qui évolue dans le temps afin de maximiser le potentiel de rendement tout en protégeant l'épargne. L'argent placé reste de plus disponible à tout moment. La technologie développée par Nalo permet de diversifier son portefeuille, de rééquilibrer les allocations en cas de volatilité des marchés et de les sécuriser progressivement au fur et à mesure que l'échéance de l’achat de votre vélo approche.

robo-advisor

Ça marche pour tous les objectifs que vous définissez : pour un vélo, pour une voiture électrique dans 5 ans, pour faire la traversée du Massif central, pour financer les études supérieures du petit dernier, pour une grosse fête entre amis lors d’un anniversaire, pour des vacances à l'autre bout du monde... Bref pour tous les objectifs on a dit 😊.

Nalo utilise les produits d'un assureur qui a pignon sur rue. En clair, ils ont développé l'interface client et optimisé la gestion des portefeuilles via leur savoir-faire alors que les fonds et les supports de placement sont déposés de manière sécurisée chez Generali en arrière-plan.

Si vous êtes intéressé pour mettre en place ce système, (⚠️ il faut un montant minimum pour l'ouverture), cela prend 10 minutes pour s'inscrire en ligne et vous pouvez obtenir des frais de gestion gratuits grâce à notre lien de parrainage.

N’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous avez d’autres techniques pour préparer l’achat de votre prochain VTT !

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant