Les meilleurs GPS pour VTT

Matériel GPS 19 minutes
Dernière mise à jour le

Pour une utilisation adaptée à votre pratique du VTT, il convient de connaître les principaux critères de choix d’un GPS. Et autant le dire tout de suite, non, un GPS de voiture, un GPS vélo ou un smartphone n’est pas forcément adapté au VTT 😊.

Voilà, c'est dit.

Les critères à prendre en compte pour un GPS VTT sont nombreux, mais certains sont primordiaux pour une utilisation confortable. Nous vous donnons des pistes pour choisir sans vous tromper et nos recommandations produits.

Attention, comme mentionné ci-dessus, ces critères sont assez différents entre une utilisation en vélo de route et une utilisation en VTT principalement. Les GPS pour VTT sont plus proches de GPS "outdoor" ou de randonnées, qui valorisent la facilité de naviguer, que de GPS destinés au vélo de route dans l’esprit des fabricants (légers, petits, aérodynamiques et très très orientés performance 💪).

Les points importants pour choisir un GPS VTT

  • Le type de cartographie utilisable sur le GPS et leur lisibilité : cartes topo IGN, cartes openstreetmap, cartes raster ou vectorielles, prix des cartes, possibilité de modifier ou d'améliorer les cartes,
  • L’autonomie : L’appareil doit pouvoir fonctionner sur une longue durée, à minima sur une sortie d’une journée, plus dans le cas d’itinérance, ainsi que la facilité et la vistesse de recharge des batteries (USB ou connectique spécifique) ou de changer les piles,
  • La robustesse et l’étanchéité : une nécessité lors des sorties pluvieuses et boueuses,
  • La qualité de réception du signal : Votre situation géographique en dépend. Pendant vos sorties VTT, il est crucial de pouvoir être renseigné sur votre localisation rapidement,
  • La taille et la lisibilité de l’écran en plein soleil et dans les endroits sombres comme les bois, sa capacité à varier la luminosité automatiquement en fonction de l’éclairage ambiant pour optimiser l'autonomie en conservant la lisibilité,
  • Le positionnement des boutons (éviter les GPS avec des boutons peu accessibles),
  • La capacité tactile de l’écran si celui-ci en dispose : il doit pouvoir être utilisable avec des gants et ne pas être trop sensible (en cas de pluie !)
  • Un altimètre aux performances efficaces, afin de déterminer avec précision votre altitude et estimer le reste à faire pour doser son effort, barométrique ou basé sur les informations GPS (moins précis),
  • La connectivité, pour connecter le GPS vélo à un PC ou un smartphone pour charger-décharger des traces, donc avec un câble USB ou mieux, sans fil (WiFi, Bluetooth…),
  • La compatibilité avec les normes (ex ANT+, Bluetooth Low Energy) pour y connecter des capteurs, de fréquence cardiaque, de vitesse, de cadene, voire de puissance,
  • Le système de fixation sur le cintre du VTT ou la potence qui doit être robuste et pratique,
  • La capacité à recalculer la route en cas de déviation de la trace : ce système, mis en avant pas plusieurs fabricants n’est encore pas adapté au VTT, mais peut s’avérer utile pour un retour rapide au point de départ ou une récupération du réseau routier goudronné.

Et pourquoi ne pas utiliser un smartphone ?

Vous avez sûrement un smartphone, et les applis de navigation GPS pour smartphone remplacent quasiment parfaitement un GPS VTT. Cependant, les smartphones sont plus fragiles que les GPS outdoor, potentiellement plus chers et sont moins performants en terme d'autonomie de batterie.

En gros cela fait le job, mais si vous êtes un pratiquant régulier, vous toucherez vites les limites du smartphone, qui au départ, n'est pas fait pour se retrouver dans des conditions extrêmes comme sur le cintre d'un VTT.

N'empêche que l'on peut avoir à la fois le GPS et son téléphone sur le cintre de son vélo ce qui est pratique pour prendre des appels, ou tout simplement prendre de belles photos. On a d'ailleurs étudié les meilleurs supports smartphone pour vélo.

Comparatif des meilleurs GPS pour Vélo Tout Terrain

Comparatif meilleurs GPS pour VTT et VAE

En mode basique, le GPS VTT fonctionne comme un compteur classique et vous permet d’enregistrer vos positions, de calculer des statistiques et de retracer votre parcours à tout moment. Cette capacité est possible grâce au positionnement par satellite. L’appareil affiche toutes les informations relatives à votre performance et à votre localisation.

En fait il y a plusieurs services de positionnement via des constellations de satellites : l’américain GPS, le russe GLONASS, l’européen Galileo, le chinois Beidou (ou Compass). Les capteurs récents proposent de choisir quelle constellation utiliser pour obtenir la position.

L’américain Garmin est le leader incontesté du marché du GPS sportif, c’est le fabricant qui innove, talonné par quelques challengers assez agressifs, comme Wahoo, Hammerhead, le Taïwanais Bryton ou l’espagnol TwoNav.

Le spectre des produits et des fonctionnalités est large : Écrans tactiles et autonomies record, suivi de performances et de localisation en temps réel pour être suivi à distance, connectivité complète (WiFi, Bluetooth, BLE, ANT+, USB), fourniture de données cartographiques complètes : vectoriel, raster, IGN topo et openstreetmap, routage automatique pour rejoindre une destination (encore loin d'être adapté au VTT, on en parle dans cet article).

Coté tarif, les GPS haut de gamme comme le Garmin Edge 1030 plus sont à plus de 500 €. De l'autre coté de l'échelle, certains GPS d’entrée de gamme comme le Bryton Rider 15, sont extrêmement simples et très abordables à l’achat. Cependant, il s’agit plus de compteurs pour le suivi de statistiques, mais tout de même basé sur le système GPS. Ainsi, vous pouvez lire les informations rudimentaires sur votre parcours (distance, temps, vitesse moyenne…). Il n’y a pas de fonction cartographie. À réserver pour le suivi, mais à éliminer pour une utilisation en mode "aventure" avec guidage. Une montre connectée sans cartographie fait le même travail bien que l’offre tende à se rapprocher des fonctionnalités des GPS classiques.

Les GPS VTT recommandés

Selon les marques, des modèles différents de GPS sont disponibles. Ils sont généralement conçus en fonction des besoins de fonctionnalités des pratiquants.

Plusieurs GPS vélo, qui peuvent être répandus dans la communauté cycliste, ne font pas fait partie de nos recommandations : il se peut que cela soit de très bons produits pour le vélo de route, mais pas forcement bien adapté au VTT, ou en tous les cas, au VTT tel que nous l’entendons sur UtagawaVTT, en mode découverte de territoires, de la nature et non pas en mode "performance" 🚀.

Nous n’incluons également pas dans nos recommandations les montres connectées qui ne sont pas très adaptées à une utilisation pour du guidage ou de la navigation (écran trop petit). Elles peuvent, en revanche, s’avérer un très bon complément pour enregistrer la trace, être suivies en temps réel tout en collectant des informations physiologiques comme la fréquence cardiaque et de manière plus générale les statistiques d'une balade. N’hésitez pas à lire notre article sur les montres GPS connectées pour le VTT.

Garmin Edge Explore : Le chouchou abordable 🧸

Garmin edge explore

Le Garmin Edge Explore est une de nos recommandations préféré, même face au super haut de gamme Garmin Edge 1030 plus l’un des GPS les plus performants, modèle premium de la gamme des GPS dédiée au cyclisme chez Garmin, mais qui est environ 2 fois plus cher.

Plus adapté au VTT qu’au vélo de route, Garmin a mis l’accent, avec le Edge Explore, sur la connectivité plutôt que sur la performance.

Équipé d’un écran tactile de 3 pouces lumineux il est doté de série de la carte Garmin Cycle Map Europe préchargée. Intérêt ou gadget, il utilise un générateur d’itinéraires populaires pour vous indiquer les itinéraires que les cyclistes empruntent le plus, avec des indications de navigation précises. Il est compatible avec les accessoires de sécurité des cyclistes fabriqués par Garmin (radar arrière par exemple). L’autonomie selon le constructeur est donnée pour 12 h.

Vous pouvez installer, en plus, la carte IGN Garmin France Topo V5, il vous en coutera quelques centaines d’euros supplémentaires. Vous pouvez même la customiser en suivant ce tutoriel ou même installer vos propres cartes gratuitement basées sur OpenStreetMap.

Le Garmin Edge Explore enregistre en mémoire toutes les données disponibles et les rend utilisables en cas d’absence de couverture réseau. Par ailleurs, vous pouvez exploiter l’option du guidage virage par virage afin de vous assurer d’arriver à destination. Pour les courses et randonnées en groupe, le Garmin Connect permet le partage de données entre cyclistes.

Sa haute connectivité (WiFi, Bluetooth, Ant+ et smartphone) lui permet d’être ultra communicant, il est également connecté aux sites de traces Strava, GPSies et Wikiloc.

Son principal défaut reste l’absence de capteur barométrique ce qui l’oblige à obtenir le calage de l’altitude grâce aux données GPS : un problème qui est résolu avec les EDGE 530 et 830 qui sont encore plus adaptés au VTT sans aller jusqu’à la performance ultime du Edge 1030 plus

Retour terrain

  • L’écran a une taille parfaite : visibilité, sensibilité parfaite. La réactivité de l’écran est très fonctionnelle même avec des gants.
  • La possibilité de personnaliser les écrans est suffisante : 2 écrans d’info, altitude, carte, boussole.
  • La cartographie livrée en standard n’est pas idéale pour le VTT, mais ce n’est pas grave ! Voir notre article pour obtenir des fonds de carte gratuits ou bien faire l’acquisition de France Topo.
  • La partie GPS est précise et l’acquisition rapide. Pas de perte de signal. Seul point à surveiller le cumul de l’altitude en effet, le test génère une différence entre l’affichage du GPS et la réalité du terrain. Ce qui se confirme lors du transfert sur Garmin express où là on retrouve le bon dénivelé cumulé. C’est peut-être dû au fait que ce modèle gère l’altitude par GPS uniquement et n’a pas d’altimètre barométrique.
  • Pour le volet logiciel, c’est moins l’usine à gaz que la série Edge 8xx et c’est le but de ce modèle, moins de sections, mais l’essentiel est là, plus clair. Un point positif pour l’écran Widget, plus simple, et surtout les écrans sont séparés pour les notifications, la météo… ce qui rend plus lisible l’ensemble.
  • La batterie qui semble baisser rapidement, mais sans exagérer non plus après 4 heures il restait 77 % d’autonomie.
  • Pour le guidage, très bien. Le chargement des parcours est une formalité. Le suivi virage par virage et les indications fonctionnent très bien, il faut rester vigilant il reste facile de se tromper.

Pour résumer :

Points positifs :

  • Écran
  • Réactivité
  • Logiciel
  • Autonomie
  • Prix

Points négatifs :

  • La gestion de l’altitude et des dénivelées qui ne s’appuie pas sur un capteur barométrique.

Bref un bon produit, simple, efficace et pour un prix "moins Garmin" que d’habitude. Les aventuriers seront comblés, les fous de performances seront sans doute déçus. Donc si vous cherchez un GPS simple d’utilisation sans suivi de performance, comme peut l’être un Edge 830 ou Edge 1030 plus alors c’est un excellent produit.

TwoNav Cross : Les cartes raster et la qualité de l'écran 🚀

TwoNav Cross

Le TwoNav Cross est une évolution hybride des modèles Trail et Horizon (Vélo) et dispose d'une taille d’écran parfaite et d'une fluidité de l'affichage impeccable. Il est très lisible, bien lumineux même en condition d’ensoleillement important.

Conforme a la réputation de la marque, c’est un GPS de très bonne facture. La politique du constructeur Espagnol est de fabriquer local et non plus en Asie.

Il possède tout ce qu’il faut dans un boîtier solide et léger ou la batterie est intégrée et inamovible.

Ses forces ?

  • L'utilisation multi constellation : GPS, Galileo et Glonass
  • La possibilité d’avoir les les cartes IGN topo raster (aucun autre GPS ne propose cela) avec une mémoire interne suffisante pour avoir des pays complets
  • La continuité d’utilisation entre les différents produits de la marque, y compris l’application pour smartphone TwoNav l’excellent logiciel de gestion de parcours et de cartographie Land
  • La fonction de suivi temps réel SeeMe offerte pour 3 ans avec le GPS

Retour terrain

À l’usage le GPS, s’installe en 1 clic sur le cintre avec un dispositif compatible avec les autrre modèles de la marque. Le boîtier du Cross est massif et solide et on est vraiment impressioné par la lisibilité de l'écran. La fonction tactile sur l’écran est bien responsive et la carte se déplace de manière vraiment très fluide. Le fabricant a doublé les fonctions tactiles de l'écran de boutons physiques sur les cotés du GPS, un bon point pour l'utilisation avec des gants.

On retrouve comme sur tous les GPS de chez TwoNav un menu très complet pour les configurations, et comme on aime bien personnaliser, on l’a évidemment fait ! Du coup on se retrouve avec les informations que l’on trouve utiles sur la page de carte et la page d’information (heure, heure du coucher de soleil, dénivelé, vitesse moyenne, distance parcourue, distance à l’arrivée (ETA), durée en mouvement). Le GPS prend en charge la plupart des capteurs aux normes ANT+ et BLE. En quelques secondes l'appairage est fait.

Le suivi de parcours sur la carte est très aisé, on peut changer la couleur et l’épaisseur de la trace à suivre sur la carte et les déviations de l’itinéraire sont bien signalées. Le relief et l'ombrage peut être affiché pour aider à la navigation (on en parle ici)

À l’arrivée, la synchronisation avec Land ou le Cloud GO se fait automatiquement une fois le GPS connecté au PC ou si l'on a configuré le WiFi du GPS. Les points GPS enregistrés le long du parcours sont bien précis même en sous-bois.

Grâce à une application compagnon sur Smartphone (TwoNav Link) il est plus facile de configurer le GPS et d'étendre ses fonctionalités en particulier pour récupérer et suivre des traces GPS prises sur des sites de partage comme UtagawaVTT.

Pour résumer :

Points positifs :

  • Le seul GPS pour VTT avec les fonds cartes IGN raster comme sur les cartes papier
  • Écran très confortable
  • La suite logicielle Land et l'écosystème des outils TwoNav
  • L’étendue du paramétrage

Points négatifs :

  • La complexité des menus, l'hyperconfigurabilité a un prix...!

Garmin Edge 830 : Mr parfait pour les chemins ? 😍

Garmin edge 830

Le Garmin Edge 830 est un GPS vraiment dédié au VTT. Garmin dans ses dernières mises à jour de fonctionnalité a comblé le manque de sa gamme Edge plutôt orientée GPS pour vélo de route, par rapport à une utilisation sur les sentiers.

Le GPS Garmin Edge 830 est doté d’un écran tactile. Il fonctionne très vite et est qualifié pour ne pas tomber en panne en cas d’humidité (pluie, boue ok). La taille de l’écran de 3 pouces est idéale pour les vététistes, il s’installe sur le cintre, la potence ou en déporté.

Proche du Edge 530, la principale différence du 830 est l’écran tactile et la capacité à faire du routage temps réel (pratique si vous êtes perdu) : Il vous suffit de choisir un point d’arrivée et le GPS planifie un parcours en suivant sur les routes de votre choix : asphaltées ou des sentiers tout-terrain.

Comme sur tous les Garmin vous pouvez installer, en plus de la carte préchargée, la carte IGN Garmin France Topo V5, il vous en coutera quelques centaines d’euros supplémentaires. Et comme pour le Edge Explore, vous pouvez même customiser la carte Garmin ou même créer et installer vos propres cartes basées sur OpenStreetMap.

Il dispose de la fonction ClimbPro affichant le profil d’altitude (pourcentage de pente moyenne, dénivelé restant à grimper, distance au sommet avec affichage en couleur de la pente en fonction de la difficulté), un générateur d’itinéraires, une fonction Trailforks affichant la difficulté des pistes VTT, une assistance pour les vélos électriques, des applications pour la météo (widgets Garmin IQ).

Le Garmin Edge 830 est aussi doté d’une fonction de détection de chute et d’assistance en cas d’incident avec appel d’un numéro programmé. Plutôt pratique, il dispose d’une alarme en cas de déplacement du vélo (vol par exemple) et d’une fonction permettant de retrouver le GPS en cas de perte suite à une chute.

Plus complet que le Edge Explore, moins cher que le Garmin Edge 1030 plus, plus pratique à l’usage que le Edge 530 (qui est foncièrement pareil, mais moins pratique, car sans écran tactile et sans routage), c’est un très bon produit, vraiment idéal pour le VTT que GARMIN a sorti !

Pour résumer :

Points positifs :

  • Écran
  • Réactivité
  • Fonctions spécifiques VTT
  • Autonomie
  • Prix

Points négatifs :

  • On cherche…

Un GPS parfaitement adapté au VTT. Les fonctionnalités sont très complètes, l’autonomie est suffisante et le prix en adéquation par rapport à la qualité du produit.

Bryton Rider 750 : L'hyperconnectivité et la reconnaissance vocale 💬

GPS vélo Bryton

Fort de son expérience de plusieurs années dans le monde du GPS, le fabricant taïwanais sort un modèle couleur, tactile doté d'une connectivité très large (allant jusqu'aux radars Garmin).

Le GPS est basé sur le design réussi du 420 en y modifiant de manière bienheureuse les boutons qui se trouvent désormais sur les cotés de l'écran. Comme toujours chez Bryton, le couplage avec le smartphone et l'application Brtyon se fait sans problème et on y retrouve tous les paramètres du GPS pour y régler la configuration des affichages et jusqu'à 3 profils de vélos.

L'arrivée de l'écran tactile et de la couleur est bienvenue, la lisibilité est parfaite. Comme sur tous les écrans tactiles, on sera un peu ennuyé l'hiver lorsque l'on aura mis ses gants intégraux, mais un bouton judicieusement placé permet de changer les affichages. Il est même possible d'ajouter des graphiques très lisibles sur l'écran, en particulier sur le suivi de la fréquence cardiaque si vous disposez d'un capteur adéquat.

Bryton monte en puissance avec ce modèle qui dispose d'une cartographie basée sur OpenStreetMap incluant les sentiers. Un bon point pour se repérer. Le Taïwanais innove également : on peut même parler au GPS pour lui indiquer une destination, pratique plutôt que de taper l'adresse sur un clavier.

Pour envoyer un fichier GPX au GPS ce n'est pas encore trivial, il faut obligatoirement passer par le smartphone et s'envoyer le fichier GPX par email ou via Google Drive sur Android (Dropbox ne fonctionne pas à ce jour) pour l'ouvrir dans l'application Bryton. Fini le temps où l'on pouvait envoyer cela dans un répertoire en branchant un câble USB on dirait. C'est vraisemblablement le prix à payer pour être passé sur le système Android.

En mode navigation, on voit bien sa position sur la carte, c'est une bonne aide, mais dès que l'on sort du réseau routier le guidage devient plus aléatoire. De plus, la carte est une version propriétaire de Bryton qui n'est pas la carte topo à laquelle nous pouvons être habitués à VTT. Peut-être que le fabricant donnera la possibilité de construire ses cartes soi-même pour se repérer sur un fond plus orienté VTT.

A plusieurs dizaines d'euros de moins, le Bryton 750 se positionne clairement comme une alternative au Garmin 830, mais quelques erreurs de jeunesse doivent être corrigées pour qu'il soit à la hauteur. La réactivité de Bryton pour réduire l'écart ne devrait pas être mise en défaut et nous ne manquerons pas de mettre ses lignes à jour en fonction des évolutions.

Pour résumer :

Points positifs :

  • Affichage
  • Recherche vocale
  • Connectivité (VAEs, capteurs, ecosystème de sites vélo)
  • Prix

Points négatifs :

  • Cartographie trop légère hors route (plus d'infos requises à VTT)
  • Import / Export de fichiers GPX et navigation hors réseau routier

Bryton Rider 15 : le compteur GPS

Bryton rider 15

Il s’agit plus d’un compteur GPS pour enregistrer vos parcours que d’une aide à la navigation.

Le Bryton Rider 15 permet d’avoir les traces GPS de son parcours ainsi que toutes les fonctionnalités habituelles d’un compteur (vitesse instantanée/max/moyenne, distance, distance cumulée, etc.). Il y a même des fonctionnalités d’entraînement. L’écran est très lisible et le GPS super léger.

Il est étanche et avec la connexion USB il est possible de récupérer très simplement les fichiers correspondant à vos traces. Son affichage monochrome lui permet d’avoir une autonomie excellente.

Nos recommandations

Comme d’habitude, cela dépend de votre usage et de votre budget, prenez le temps d'étudier dans le détail des spécifications techniques des produits et lisez les retours d'autres utilisateurs !

Produit Parfait pour
Garmin Edge Explore 🧸

La notoriété de Garmin dans un produit simple et très adapté au VTT. Il fait tout ce qu'il faut sans aller chercher le surplus des gadgets de performance. Un très bon rapport qualité prix

Coté négatif, pas d'altimètre baromètrique.

Un milieu de gamme bien adapté au VTT
TwoNav Cross 🚀

Le challenger Espagnol de Garmin propose un produit complet, robuste, avec une qualité d'écran irréprochable, une bonne autonomie et un accès à l'écosystème TwoNav. De vrais avantages avec la fonction de suivi en direct SeeMe (3ans incluses gratuitement), la synchronisation automatique et surtout la possibilité d'avoir les vrais fonds de carte IGN (raster) vraiment utile à VTT.

VTTiste recherchant un produit très complet avec cartes raster, très configurable et à un prix attractif
Garmin Edge 830 😍

Un GPS très complet et vraiment pensé pour le VTT. Réactivité, lisibilité, la puissance de l'écosystème GARMIN pour les fonctionalités et les cartes. Un très bon choix pour le VTT !

Le VTT en forêt, en montée, en bike park, sur route. Très complet !
Bryton 750 💬

GPS couleur et tactile, très lisible, avec une hyperconnectivité pour les capteurs. Possibilité de parler au GPS pour lui indiquer une destination.

Point négatif : la cartographie et la navigation moyennement adaptées au itinéraires hors du réseau routier.

Une alternative innovante à un tarif très attractif
Bryton rider 15

Un compteur GPS simplissime qui donne toutes les informations nécessaires pendant la session de VTT et qui enregistre vos traces. Une autonomie très grande. Et une connectivité complète vers un smartphone pour recevoir (si vous en avez l'envie) les notifications en roulant.

Attention : pas de guidage possible, ni de cartographie.

Enregistrer ses parcours et avoir des infos basiques, avoir les notifications du téléphone sous les yeux

Bonus

Si vous avez plusieurs instruments sur votre poste de pilotage, cela devient parfois compliqué en termes d’encombrement. De plus avec les cintres actuels et leur tendance à avoir un diamètre fluctuant, c’est à dire surdimensionné au niveau de la potence et progressivement plus fin vers les grips, il n’est pas rare que le maintien des instruments devienne rapidement un casse-tête.

Pour éviter cette galère, il est possible d’installer une barre d’extension pour fixer jusqu’à 3 instruments, par exemple : un GPS, un smartphone, une lampe.

Cela permet de retrouver un confort d’usage et une ergonomie optimale.

Pour bien choisir, il faut une barre au diamètre constant, avec des fixations qui ne bougent pas, et qui soit légère. On a cherché et on ne trouvait pas le produit parfait pour nous, du coup on l’a fait fabriquer. 😎.

Extension de cintre VTT

Crédits 📸 : E. Fiandino

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.

Article précédent Retour à l'accueil Article suivant